Le chanteur Prince est bel et bien mort d’une overdose d’opiacés : c’était du Fentanyl

Bonjour

Les brouillards sur les causes de la mort peuvent faire partie de la légende. Ce ne sera pas le cas avec Prince, chanteur américain retrouvé décédé dans un ascenseur. L’homme, 57 ans, serait mort des suites d’une overdose de médicaments à base d’opiacés. C’est ce que, le 2 juin, venait d’affirmer le Minneapolis Star Tribune, citant une source proche de l’enquête ( “Prince died from opioid overdose – Painkillers have long been the focus of the death investigation”) avant que, de source officielle, on indique peu après qu’il s’agissait d’une overdose de Fentanyl. 1

Ne pas dire la vérité

L’hypothèse d’une overdose d’opiacés avait d’emblée été évoquée quelques heures après la mort, le 21 avril, et plusieurs éléments et témoignages avaient, depuis, convergé vers cette hypothèse. Le quotidien de Minneapolis (ville natale de Prince), n’indiquait pas si cette conclusion résulte des conclusions de l’autopsie médico-légale pratiquée au lendemain de la mort. La police du comté de Carver, responsable de l’enquête, et l’Institut médicolégal se sont refusés à tout commentaire indiquaient qu’il n’était pas prévu de publier dans les prochains jours les résultats de l’autopsie. C’était ne pas dire la vérité.

Fin mai, le Minneapolis Star Tribune avait indiqué que le chanteur suivait un traitement de sevrage prescrit par un médecin du Minnesota, sevrage entamé lors des semaines précédant son décès. Un spécialiste californien des addictions, le Dr Howard Kornfeld, a, pour sa part, révélé avoir été contacté par l’entourage de Prince la veille du décès. On aurait alors sollicité ses services. Dans l’impossibilité de se rendre immédiatement à Paisley Park, résidence de Prince il avait dépêché son fils sur place. L’affaire alimente une polémique outre Atlantique.

Mauvaise grippe

Au lendemain de la mort les dépêches rappelaient encore que ce « visionnaire et multi-instrumentiste souffrait d’une mauvaise grippe ».  Il avait annulé deux concerts le 7 avril mais avait assuré un show le 14 avril à Atlanta. Sur le chemin du retour Prince a fait atterrir d’urgence son avion privé dans l’Illinois – il se sentait mal. Un arrêt au cours duquel il aurait été traité pour une surdose d’opiacé six jours avant sa mort.

Le Fentanyl est un analgésique opioïde synthétisé pour la première fois en Belgique vers la fin des années 1950. Son potentiel analgésique vaut environ 80 fois celui de la morphine. Il a été introduit dans la pratique médicale dans les années 1960sous forme d’anesthésique intraveineux. À l’état gazeux, il a une odeur caractéristique d’orange. Il est dans la plupart des pays classé comme une substance réglementée assimilée aux stupéfiants.

Euphorie

Comme tous les opiacés cette substance est parfois utilisé comme drogue récréative. Il provoque les effets secondaires typiques des opiacés (euphorie, analgésie, bien-être, somnolence…), ainsi qu’une forte dépendance physique et psychologique. Certains toxicomanes sont morts d’une overdose de Fentanyl après avoir pris une dose trop forte en pensant qu’il s’agissait d’héroïne. En France le Fentanyl ® est vendu sous plus d’une cinquantaine de présentations

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s