Maternité de Pithiviers : fin des accouchements. Jadis les femmes venaient du monde entier

 

Bonjour

On accuse parfois ce blog de verser trop aisément dans une forme de nostalgie. C’est là une mise en examen d’office. Interdit de penser que « c’était mieux avant ». Devant nos juges nous soutiendrons que l’actualité prime tout – et que cette actualité converge bien souvent vers la nostalgie – pour peu que la mémoire soit bien vivace.

Personnel absent

Ainsi, en cette soirée du mercredi 8 juin, cette dépêche mandée de Pithiviers (Loiret) ; elle révèle que les accouchements à la maternité (environ  cinq cents par an) sont suspendus « en raison du manque de personnel médical ». L’information, officielle, est délivrée par l’Agence régionale de santé (ARS) Centre Val de Loire :

« Les accouchements seront désormais assurés dans les maternités les plus proches de Pithiviers, à Orléans, à Montargis, à Etampes et à Fontainebleau. Un centre périnatal de proximité, qui permettra aux futures mères de continuer de bénéficier à proximité de chez elles d’un suivi en gynécologie-obstétrique, ouvrira dans les prochains jours à l’hôpital de Pithiviers.

« Sa création fait suite à la suspension des accouchements à Pithiviers, décidée ce jour en raison des risques importants encourus par les parturientes du fait de l’insuffisance des effectifs médicaux de la maternité. Il s’agit de la seule solution susceptible d’apporter aux futures mères une prise en charge sécurisée dans ce territoire, devant le constat de l’impossibilité de recruter les praticiens nécessaires. »

Dérive mortelle

Une première alerte avait été lancée en mars dernier. L’ARS avait intimé l’ordre au centre hospitalier de « se mettre en conformité avec les règles en vigueur » ; faute de quoi la maternité fermerait au plus tard à la fin du mois de juin. 1.200 personnes avaient alors manifesté dans les rues de Pithiviers, pour « sauver la maternité ». Ainsi donc l’ARS est sans pouvoir, se borne à interdire faute de savoir créer.

En 1997, l’établissement avait déjà failli fermer mais la mobilisation locale l’avait sauvé. Voici ce qu’écrivait, alors, dans Libération, Eric Favereau : « La dérive mortelle d’un petit hôpital. A Pithiviers, la fermeture du bloc opératoire après un décès menace la maternité ».

.Aujourd’hui tout semble irrémédiablement compromis. « Cette maternité avait été la première à proposer des piscines d’accouchement, à partir des années soixante-dix, ainsi que des salles d’accouchement « comme à la maison », écrit l’AFP. Ce rôle de pionnière lui avait valu une renommée internationale, et avait suscité la venue de futures mamans originaires du monde entier ». L’AFP oublie, ici, de citer le Dr Michel Odent. Qui se souvient du Dr Michel Odent à Pithiviers, de son rayonnement ? Une forme de La Borde obstétricale.

« Respirer à plein poumons »

On retrouve cette archive du Monde. Signée de Roger Cans elle date d’octobre 1984 :

« (…) Ainsi, le docteur Michel Odent, obstétricien à l’hôpital de Pithiviers (Loiret), est lui aussi persuadé que l’élément liquide est un facteur apaisant pour les femmes en couches.  » Les femmes enceintes rêvent souvent que la naissance de leur bébé a lieu dans l’eau, dit-il. Ce n’est pas un hasard.  » A l’hôpital de Pithiviers, une petite piscine a été installée à côté de la salle des naissances. Toutes les parturientes n’y plongent pas, mais, constate le docteur Odent,  » la simple vue de l’eau et le bruit de la piscine qui se remplit sont des stimuli qui suffisent à lever les inhibitions.

« L’eau aide beaucoup de parturientes à atteindre un certain étal de conscience qui les rend indifférentes à ce qui se passe autour d’elles « . L’an dernier, le docteur Odent a fêté son centième bébé né dans l’eau : ses statistiques, très détaillées, indiquent que cette méthode est bénéfique aux nouveau-nés, qui, aussitôt sortis de l’eau tiède, respirent la vie à plein poumons. »

Respirer à plein poumons ? Aujourd’hui aucun obstétricien ne veut plus exercer dans cette maternité du Loiret. Celle-ci va fermer, définitivement, pour des raisons de santé publique. Et l’on voudrait prohiber la nostalgie ?

A demain.

6 réflexions sur “Maternité de Pithiviers : fin des accouchements. Jadis les femmes venaient du monde entier

  1.  » La mode…c’est ce qui se démode… »
    Il y a eu Pithiviers….il y a eu Rika Zarai…il y en aura d’autres…
    Et il y a les retours…( une émission très récente sur les dorsalgies aigüe , animée par un  » Ponte » : traitement préconisé : pas d’examens complémentaires…anti inflammatoires…pas de planche dans le lit…3 jours d’arrêt …et lombostat au besoin : c’est aussi de la nostalgie…actualisée !! )
     » Les changements de mode sont les impôts que l’industrie du pauvre prélève sur la vanité du riche… » ; et cela a presque 400 ans !!!

      • Compliqué….peut être…mais pas sans intérêt de faire marcher ses neurones, ses qualités de cœur, sa formation psychologique, sa mémoire de l’expérience, ses convictions ou ses espoirs…et son sens de l’auto conviction …qu’on ne saurait faire plaisir à tout le monde…et rester libre !!
        ( La liberté …c’est de choisir et de s’impliquer totalement dans ce choix…comme le synthétise Bergson : ce n’est pas de ne pas s’engager, papillonner et donner raison à tout le monde…et spécialement à celui qui vient de parler ! )
        Vous avez du recul….et de la chance…à ne pas gaspiller….à utiliser !!

  2. J’ai accouché à Pithiviers il y a 20 ans-juillet 1996 pour mon 6eme enfant. J’ai fait ce choix car j’ai été terrorisée par la réunion d’information de la maternité d’Orléans…. J’étais a risque(!?!), pas la bonne période prévue (14 juillet et vacances, donc moins de médecins…), déclenchement quasi obligatoire et j’en passe… J’ai été accueillie avec beaucoup de gentillesse, de patience, de compétences et de professionnalisme. J’ai rencontré tous les personnels et ai eu toute réponse à mes attentes. J’ai été très entourée car mon époux et ma famille absents et très loin…le bébé est arrivé tranquillement ….7 jours après mon arrivée… Une de mes meilleures naissances. J’habitais Orléans mais je suis retournee souvent à l’hôpital pour les enfants sans aucune crainte …..Pithiviers est dans une très jolie région attachante pour qui se donne la peine de la connaitre. J’habite maintenant à côté de Carhaix et le même problème se pose…..le sud et l’océan c’est bien beau mais derrière la carte postale…ce n’est pas la panacée et je sais de quoi je parle étant professionnelle de santé…chers medecins., il n’y a pas que des vieux riches au bord des plages.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s