Truvada® : le « traitement préventif » du sida sera dès demain disponible partout en France

Bonjour

Nouvelle étape, française, dans la lutte contre le VIH/sida sur le territoire national. L’information a été donnée jeudi 9 juin à New York par Marisol Touraine – à l’occasion de la réunion de haut-niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies sur « la fin du sida ». Les détails figureront dans un arrêté à paraître vendredi 10 juin 2016 au Journal Officiel. La ministre des Affaires sociales et de la Santé y autorisera tous les « médecins expérimentés » dans la prise en charge du VIH (et qui exercent dans les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic – CeGIDD) à prescrire le Truvada® en traitement préventif.

Marisol Touraine explique qu’avec cette mesure « elle renforce la protection des personnes les plus exposées au SIDA ». La ministre rappelle que ce « traitement » vise « à faire reculer le nombre de contaminations chez certaines populations particulièrement exposées au risque de contamination ». Comprendre : il n’a pas « vocation à se substituer au préservatif », moyen de prévention prioritaire, « efficace dans 99 % des cas contre le sida ».

Au moins un par département

Comme toujours la ministre prend soin de refaire la chronologie de ses actions passées : elle a autorisé, fin 2015, la prescription, « de façon encadrée à l’hôpital », et la « prise en charge à 100 % » du Truvada® préventif contre le SIDA. Aujourd’hui elle « va plus loin » en permettant que ce traitement soit prescrit au sein des CeGIDD, structures « qui travaillent au contact des populations les plus exposées au risque de contamination ».

Les « Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic – CeGIDD » existent depuis le début de cette année 2016. Ils ont pris la suite des CDAG (centre de dépistage anonyme et gratuit) et des CIDDIST (Centre d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles). En théorie il y a au moins un CeGIDD par département, ouvert au minimum quatre demi-journées par semaine et offrant dans toute la mesure du possible une consultation en fin de journée ou le samedi. Le CeGIDD pourra aussi ouvrir des antennes dans le département, mais celles-ci ne seront pas astreintes à un minimum horaire.

Eradication et résistances

Plus généralement la ministre de la Santé fait valoir que cette mesure vient compléter l’arsenal qu’elle a personnellement déployé pour toucher les personnes les plus éloignées de la prévention et du dépistage. C’est ainsi que les associations peuvent désormais réaliser des « dépistages communautaires par tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) ». Elles pourront proposer prochainement des « autotests de dépistage » gratuitement aux usagers, notamment dans les structures de prévention engagées dans la lutte contre le sida.

TROD, Truvada® et autotests ; avancer « main dans la main » avec les associations ; aller vers les populations les plus éloignées du système de santé ; voilà, selon elle, la solution pour éradiquer cette infection.

On peut comprendre cette démarche, voire même partager cet enthousiasme. On peut aussi regretter de ne pas disposer d’une évaluation chiffrée des premières prescriptions, prises en charge à 100% du Truvada® préventif. Qu’en est-il du phénomène, redouté par certains spécialistes, des possibles résistances virales ? Ce médicament se substitue-t-il (ce qu’il ne devrait pas) au préservatif ? On peut le dire autrement : sommes-nous pleinement, ici, dans le champ de la réduction raisonnée des risques ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s