Affaire Vincent Lambert: sa femme désavouée ? Antépénultième rebondissement judiciaire

 

Bonjour

Continuer à tenir la chronique de l’affaire Vincent Lambert ? C’est accepter les sables mouvants d’une justice en quête de son bon droit. Une justice aux confins de la mort, une mort qu’elle hésite à donner, une vie qu’elle pourrait, par délégation, retirer.

Aujourd’hui, 10 juin 2006, rebondissement : hier l’avocate générale de la cour d’appel de Reims a « préconisé de réformer » la décision du juge de première instance. Il s’agissait de confier la tutelle de Vincent Lambert à sa femme Rachel. C’est là, confie l’AFP, une information « apprise auprès des parties » au terme d’une « audience tenue à huis clos ». C’est aussi ce qu’il est convenu d’appeler un « rebondissement ».

Tutelle double

La cour d’appel avait été saisie par les parents de Vincent Lambert. Elle rendra son arrêt le 8 juillet. L’avocate générale, Brigitte Montambault, considère que « la tutelle doit être confiée à une personne physique et à une personne morale qui pourraient statuer ensemble » sur toute mesure concernant le patient. C’est ce qu’a a déclaré à la presse Me Jean Paillot, solide avocat des parents. Me Paillot se dit « confiant » dans la nature du prochain arrêt de la cour d’appel. Il estime qu’une « double tutelle » constituerait « une décision raisonnable ».

Nous sommes aujourd’hui huit années après les faits. Vincent Lambert, âgé de 39 ans, est dans un coma profond depuis 2008, à la suite d’un accident de la circulation. Son état de conscience a été évalué et qualifié différemment au fil du temps. On sait que parents de Vincent Lambert sont résolument hostiles à l’arrêt des soins prodigués à leur fils. Ils réclament de longue date que ce dernier soit transféré hors du CHU de Reims.

A l’opposé sa femme Rachel est favorable à l’arrêt des soins. Selon l’avocate de cette dernière, Me Sara Nourdin, l’avocate générale a estimé en substance que confier la tutelle à la femme de Vincent Lambert conduirait à entamer une nouvelle procédure d’arrêt des soins. Ces conclusions « nous ont surpris », a-t-elle confié. Une forme de dépit.

Expressions de dépit

Le dépit peu être plus prononcé. Ainsi Me Gérard Chemla, défenseur de François Lambert (neveu de Vincent Lambert, également pour l’arrêt des soins) s’est montré encore plus catégorique : « l’avocate générale s’est érigée en censeur en remettant en cause la décision du Conseil d’Etat et de la Cour européenne des droits de l’Homme. Elle a laissé entendre des convictions personnelles déplacées ».

Comment fait-on, à huis clos, pour laisser entendre des convictions personnelles ? Et sur quoi se base-t-on pour les qualifier de déplacées ? L’avocat ne nous le dit pas.

Avant le 8 juillet il y aura, le 16 juin et dans une autre procédure, la décision de la cour administrative d’appel de Nancy qui doit se prononcer sur la reprise ou non du processus d’arrêt des soins. Sables mouvants, avenirs incertains.

A demain

 

Une réflexion sur “Affaire Vincent Lambert: sa femme désavouée ? Antépénultième rebondissement judiciaire

  1. La sémantique est têtue : on parle de soins…pas de traitements !
    Notre société évolue vers l’espoir de guérir, et a délaissé un peu celui de soigner : 8 ans d’évolution de soins traduit la compétence des équipes, tant les pathologies connexes ou secondaires sont fréquentes dans ces états de sous défense !
    Et la résistance du patient !!
    Pour le reste…introduire des notions juridiques dans un vide légal et se substituer à l’Ethique par des arrêtés ne me semblent aboutir qu’à une obligation : que ceux qui rendent justice l’appliquent eux même !!
    Pour le reste….connaissant la grande éthérogénéité des comportements…je n’aimerais pas travailler dans l’ambiance qui régénérait ensuite dans un service de Réa où une telle décision se verrait imposée : notre Consoeur « sauve les meubles  » !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s