«Glamour»: l’OMS s’inquiète de la consommation de tabac en Syrie. On s’inquiète pour l’OMS

 

Bonjour

L’affaire est d’ores et déjà exploitée par les buralistes français. Ils y voient les ravages de « l’idéologie anti-tabac ». L’OMS vient de s’alarmer de la consommation de tabac en Syrie, notamment chez les jeunes et les femmes. « Trop de jeunes, de femmes et d’enfants en Syrie consomment de la chicha en croyant que c’est tendance et moins nocif que la cigarette », s’alarme Elizabeth Hoff, représentante de l’OMS en Syrie. Mme Hoff fait une « urgence » de la réduction de la consommation de tabac dans ce pays martyrisé de toutes parts.

Tout cela est acté dans un communiqué officiel avalisé depuis les hauteurs aseptisées de Genève : WHO Representative urges stronger tobacco control in Syria’’. Elisabeth Hoff, de nationalité norvégienne, est en poste pour l’OMS en Syrie depuis près de quatre ans. C’est tout sauf une novice comme on peut le lire ici. Elle appelle les « autorités sanitaires » à collaborer avec l’OMS dans le but de réduire l’attractivité et le « glamour » de ces substances qui, rappelle-t-elle, « tuent presque six millions de personnes par an dans le monde ».

Nonobstant

Le communiqué date du 1er juin et de la « Journée mondiale sans tabac ». Elizabeth Hoff  soulignait « nonobstant la crise actuelle » l’urgence de réduire la consommation de cigarettes et de narguilés parmi la population syrienne. Ce nonobstant a quelque chose de piquant. Le sujet vient d’être développé, dans Le Monde par notre confrère Benjamin Barthe :

« A propos de la pipe à eau ou « chicha », l’un des passe-temps favoris des habitants du Proche-Orient, la fonctionnaire a affirmé que son usage est « vingt fois plus nocif » que celui des cigarettes, et que ses utilisateurs encourent les mêmes types de risques, comme le cancer des voies respiratoires.

« Dans son intervention, la très zélée Mme  Hoff, installée comme tous ses confrères onusiens à Damas, le cœur névralgique du régime Assad, a pressé le gouvernement d’imposer le principe de l’emballage neutre pour les paquets de cigarettes. »

Insoutenable légèreté

Le communiqué de l’OMS, résumant les propos tenus par son émissaire, fait également mention d’une déclaration du ministre adjoint de la santé syrien. En accord avec Mme  Hoff, le Dr Ahmad Khlefawy a réitéré la détermination de son gouvernement à décourager la consommation de tabac. « La crise actuelle ne doit pas servir d’excuse aux Syriens pour mettre en danger leur vie » explique a sermonné le médecin-ministre.

Benjamin Barthe souligne que les agences de l’ONU, concentrées à Damas, sont accusées d’être détachées de la réalité et manipulées par le pouvoir syrien, qui décide seul de ce qu’elles peuvent et ne peuvent pas faire. « L’insoutenable légèreté du communiqué de Mme  Hoff apporte une nouvelle pièce au dossier » dit-il.

Ce n’est pas la première fois que l’OMS fait montre de la légèreté caractéristique des institutions détachées de la réalité. En Syrie, et à Damas, cette légèreté prend un relief particulier. Quant aux buralistes français lisant Le Monde, ils ont beau jeu d’y voir l’idéologie « anti-tabac » en action. Et c’est ainsi, sourde aux réalités, administrativement aveuglée, carburant à on ne sait quelles essences, que l’OMS fait, paradoxalement, le jeu des géants criminels du tabac.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s