Médicaments : les industriels dénoncent ceux qui osent les accuser de prix «indécents»

Bonjour

Il n’aura fallu que quelques heures aux industriels du médicament (Le Leem) pour répondre à ce qu’ils perçoivent comme un outrage de Médecins du Monde : une accusation de facturations indécentes. Les industriels de Big Pharma accusent à leur tour l’ONG de propagande mensongère (en prenant le risque du pléonasme). Cela donne : « Le Leem dénonce la campagne de propagande mensongère de Médecins du Monde ».

Extraits :

« Le Leem tient à réagir avec la plus grande fermeté aux propos caricaturaux et outranciers tenus par Médecins du Monde. Imaginer que les Entreprises du Médicament spéculent sur l’aggravation de certaines maladies comme le cancer du sein n’est pas seulement injurieux pour les industriels, il est également particulièrement choquant et irrespectueux pour les millions de personnes qui se battent quotidiennement contre la maladie.

L’arrivée d’innovations thérapeutiques majeures dans le domaine des maladies infectieuses ou en oncologie est avant tout une bonne nouvelle pour les patients. Ces innovations ouvrent des perspectives de guérison ou d’allongement de l’espérance de vie pour de très nombreux malades.

Elles vont également constituer un défi majeur pour l’organisation de notre système de soins. Celui-ci va devoir se transformer en profondeur pour faire face à la chronicisation de maladies jusqu’ici mortelles à brève échéance (…) Au regard de ces enjeux majeurs, la question du prix des médicaments innovants ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. »

Opacité renforcée

Le Leem rappelle (…)  que le chiffre d’affaires des entreprises du médicament a diminué sur les cinq dernières années et que le taux d’évolution des dépenses de médicaments votées par le Parlement s’établit à -1 % ; que la plupart des médicaments ont aujourd’hui des prix particulièrement bas et, qu’en termes économiques, le médicament est la plupart du temps la solution de santé la plus efficiente.

Les industriels rappellent aussi que le prix de ces médicaments est fixé par le Comité économique des produits de santé (CEPS) à l’issue de négociations avec les industriels. En aucun cas, les industriels ne fixent donc leur prix de façon unilatérale. Ce qui n’enlève rien (bien au contraire…) aux observations de Médecins du Monde quant à l’opacité et à la nécessaire transparence.

Se tromper de combat

Concernant le prix des nouveaux traitements (ceux qualifiés d’indécents par Médecins du Monde), le Leem propose  d’aligner la progression de l’enveloppe des médicaments remboursés au niveau de celui de l’ONDAM (+1,75 %). « Cette proposition est de nature à garantir l’accès aux nouveaux traitements à tous les patients qui en ont besoin sans grever les comptes de la branche maladie » assurent les industriels.

« Loin de servir l’intérêt des patients, les campagnes outrancières de stigmatisation ne contribuent qu’à entretenir des clivages artificiels et idéologiques, concluent-ils. Les entreprises du médicament et leurs 100.000 collaborateurs appellent Médecins du Monde à ne pas se tromper de combat. » Il ne semble pas, précisément, que ce soit le cas.

On attend désormais la réponse de Marisol Touraine, ministre de la Santé.

A demain

Une réflexion sur “Médicaments : les industriels dénoncent ceux qui osent les accuser de prix «indécents»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s