Necker-Enfants malades caillassé : protéger, désormais, les hôpitaux contre les casseurs ?

Bonjour

C’est un symptôme d’une particulière gravité citoyenne et républicaine. C’est aussi un symbole, une grave et triste première nationale. Des casseurs, des vandales, s’en sont pris à l’hôpital Necker-Enfants malades, et ce en marge d’une manifestation contre la loi travail. Une quinzaine de baies vitrées cassées. Façade caillassée.

C’était cet après-midi mardi 14 juin 2016, boulevard du Montparnasse. L’Assistance publique – Hôpitaux de Paris  a annoncé vouloir « porter plainte » après l’ « attaque inadmissible » de l’hôpital Necker-Enfants malades, vandalisé lors de la manifestation nationale contre la loi travail qui allait le la place d’Italie aux Invalides.

Agences bancaires

La ministre de la Santé Marisol Touraine a également dénoncé  une « attaque insupportable de casseurs » contre cet hôpital pédiatrique de réputation internationale. « Honteux », a-t-elle déclaré, apportant son « soutien aux professionnels de santé mobilisés auprès des patients ». « Ces dégradations sont d’autant plus honteuses que l’hôpital Necker accueille des enfants malades » a ajouté la ministre.

On observera que les locaux du SAMU de Paris sont situés au sein de cet hôpital et que ce même SAMU a eu à en charge les personnes blessées policiers et manifestants (une quarantaine) lors des incidents qui ont notamment eu pour conséquence de nombreuses dégradations de commerces et d’agences bancaires. Les vitrines des agences bancaires sont des  cibles désormais visées  par les  casseurs  présents lors des manifestations de grande ampleur. On peut le déplorer mais on pourrait, à la limite, y trouver une forme de logique idéologique. Mais un hôpital public ?

Soignants et forces de l’ordre

C’est la  Fédération Hospitalière de France (FHF) qui, ce soir, a trouvé les mots justes :

« De telles attaques contre un établissement de soins sont absolument insupportables et inadmissibles. Elles sont des attaques directes contre les patients, les professionnels de santé et, plus fondamentalement, contre la dignité de notre Nation. A travers ces caillassages d’un autre âge, c’est un symbole du respect d’autrui et du prendre soin qui a été touché. Plus aucune limite ne semble aujourd’hui infranchissable dans la violence et la bêtise. Après les attaques verbales et physiques contre les forces de l’ordre, c’est aujourd’hui aux services de santé d’être pris à partie. »

Et maintenant ? La ministre condamne, la FHF dénonce avec force ces agressions. Elle demande aux pouvoirs publics que « la plus grande fermeté » soit opposée aux casseurs et responsables de ces débordements. Au vu de ce que traverse actuellement la France chacun peut, désormais, redouter que ces paroles ne soient plus suffisantes. Et après ?

A demain

6 réflexions sur “Necker-Enfants malades caillassé : protéger, désormais, les hôpitaux contre les casseurs ?

  1. Bonjour,

    Vous affabulez complètement, ces dégradations sont l’oeuvre d’un seul homme muni d’un marteau brise glace.
    Aucun  » caillassage », aucun  » casseurs ».

  2. Tirons de l’émotion d’un fait isolé (et certes totalement débile et condamnable).
    Il me semble que ce qui est important ce sont les raisons des manifs et ce qui va se passer pour des milliers d’enfants lorsque leurs parents devront subir les conséquences de leur mise en esclavage avec la bénédiction de L’État. Mais mieux vaut focaliser l’attention sur le tout petit détail (je le répète, condamnable et débile), de manière à faire oublier l’essentiel. Car finalement où est la violence ? Parmi quelques personnes crétines qui ont cassé des vitres, ou parmi nos beaux cols blancs si policés, si prompts à dégainer leur condamnation absolue des actions de ces vilains casseurs, tout en réduisant à la misère une partie de la population française (et par ricochet les enfants) ?
    Qui est en train de tuer le système scolaire basé sur l’égalité des chances ? Qui es en train de prendre décisions absurdes sur décisions absurdes concernant notre système de santé qui permet à ces mêmes enfants de pouvoir se faire soigner même si leur parents n’ont pas un sou ?
    Les vrais salauds, ceux qui ont le plus de sang sur les mains, ce sont rarement ceux que l’ont qualifie de racailles (et cela ne les dédouane en rien de leur agissements entendons nous bien).
    Vous connaissez la fable des animaux malades de la peste … ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s