Cancers : après les «viandes rouges», les «boissons chaudes». Ne pas dépasser 65°C

 

Bonjour

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) continue son travail de fourmi classante. Il annonce, mercredi 15 juin 2016 que le fait température de boire « très chaud » provoque « probablement » le cancer de l’œsophage. Au terme d’une ample lecture bibliographique la même agence spécialisée de l’OMS lève les soupçons sur le café et le maté – lorsqu’il consommés à des « températures normales. » 1

« Ces résultats laissent penser que la consommation de boissons très chaudes est une cause probable de cancer de l’œsophage et que c’est la température, plutôt que les boissons elles-mêmes, qui semble être en cause », a officiellement déclaré le Dr Christopher P. Wild, directeur du CIRC, à l’issue d’un long travail de réévaluation d’un comité de vingt-trois  experts. Les boissons très chaudes sont celles consommées à des températures de « 65° C ou plus ».

Cafés turcs

Ce sont des études menées en Chine, en Iran, en Turquie et dans des pays d’Amérique du Sud (régions exotiques où le thé ou le maté sont traditionnellement bus « très chauds ») qui ont montré que le risque de cancer de l’œsophage augmente avec la température à laquelle la boisson est consommée.  « Les températures normales pour le café et le thé dans les pays européens et l’Amérique du Nord sont bien en deçà. Le café et le thé sont souvent bus en dessous de 60°C », explique le Dr Dana Loomis, épidémiologiste du CIRC.

Ainsi donc le café, l’une des boissons les plus consommées au monde, n’est plus désormais considéré comme « peut-être cancérogène ».  On se souvient de l’émotion qu’avait causé le classement « cancérogène » de la viande rouge et des viandes transformées. C’était en octobre 2015. En novembre Slate.fr exposait la question du café-cancérogène, expliquant alors « combien la méthode de classification des cancérogènes établie par l’OMS peut être biaisée et bancale ».

Maté sauvé des eaux

Slate.fr rappelait qu’en1991, le CIRC classait le café comme «peut-être cancérogène pour la vessie humaine» (Groupe 2B). Une conclusion effectuée après l’analyse des maigres données disponibles à l’époque. Le Circ avait statué que ces données «indiquaient une faible corrélation entre la consommation de café et l’apparition de cancer de la vessie», tout en remarquant que «la possibilité que cela soit dû à des biais ou des facteurs de confusion ne peut être exclue». Le Circ n’avait d’ailleurs trouvé aucune donnée convaincante permettant d’associer le café à d’autres types de lésions cancéreuses.

Le café n’est pas le seul à être sauvé des eaux : le maté s’il est bu froid ou à des températures « pas très élevées » n’a pas d’effets cancérogènes, selon les études épidémiologiques et les expériences sur les animaux.

A demain

1 Pour plus d’informations:

http://www.iarc.fr/en/media-centre/iarcnews/pdf/Monographs-Q&A_Vol116.pdf

 

 

Une réflexion sur “Cancers : après les «viandes rouges», les «boissons chaudes». Ne pas dépasser 65°C

  1. D’abord, les études mentionnant des corrélations ne prouvent rien de la causalité de l’un sur l’autre.
    Quant à la températue ude l’eau et son association au cancer de l’oesphage , il me semblait que c’était connu depuis longtemps.

    Enfin une anecdote savoureuse, la vengeance des femmes, je ne sais pas si c’est vrai mais j’ai ouï dire que en Chine ou serait-ce Cipango, les hommes seraient plus touchés que les femmes par le cancer de l’oesophage parce que la préséance, veut qu’ils boivent avant les êtres inférieurs que sont les femmes.
    Na!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s