Vincent Lambert : irritée, n’en pouvant plus, la Justice ordonne à la Médecine de trancher

 

Bonjour

La cour administrative d’appel de Nancy ordonne aux médecins de reprendre la procédure pouvant conduire à l’arrêt de l’alimentation de Vincent Lambert. Tout est expliqué ici : « Vincent Lambert, 16/06/2016 ». En droit cela se dit autrement : la  « procédure collégiale», qui vise à décider de l’avenir de ce patient en état de coma profond  depuis huit ans, doit reprendre. Ainsi en ont décidé les magistrats de la cour administrative d’appel de Nancy. Ils avaient été saisis par le demi-neveu du patient, François Lambert – depuis toujours favorable à l’arrêt des soins prodigués à son demi-oncle Vincent.

En droit François Lambert voulait faire annuler la décision du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne qui, en 2015, avait rejeté une nouvelle demande d’arrêt des soins. Les juges de Nancy ont suivi les conclusions du rapporteur public. Ce dernier avait, le 26 mai, « préconisé de faire injonction au CHU de Reims d’entamer une nouvelle procédure ‘’collégiale’’». « Ces ont d’ailleurs estimé que la suspension de cette procédure, ‘’pour une durée indéterminée’’, était ‘’illégale’’ » précise Le Figaro. Où l’on voit qu’il y a loin de Châlons-en-Champagne (Marne) à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Sérénité et sécurité

« Procédure collégiale » ? Dans cette affaire sans précédent on peine à se souvenir de tous les développements judiciaires sinon médicaux. Le Figaro rappelle que depuis trois ans, cette procédure a été entreprise à trois reprises par les médecins de l’unité du CHU de Reims où Vincent Lambert est hospitalisé. Elle avait été in fine suspendue en juillet dernier par le médecin en charge de Vincent Lambert, le Dr Daniela Simon. Cette dernière avait jugé que «les conditions de sérénité et de sécurité nécessaires à la poursuite de cette procédure, tant pour Vincent Lambert que pour l’équipe soignante, [n’étaient] pas réunies». On peut la comprendre.

Reprendre la procédure, donc. « Ébranlés par cette nouvelle décision, les parents de Vincent Lambert, opposés à l’arrêt des soins de leur fils (a contrario de son épouse, Rachel Lambert, la jugent ‘’scandaleuse’’ » écrit Le Figaro. « Elle ne tient aucun compte de la procédure de tutelle en cours, réagit Me Jérôme Triomphe, avocat des parents de Vincent Lambert. Ce qui est en jeu, c’est le transfert de Vincent» dans un autre hôpital, réclamé par les parents depuis deux ans. La cour parle des droits garantis par le code de la santé publique sans même évoquer le droit fondamental du libre choix de l’établissement de santé qui va être exercé par le juge des tutelles !»

Courage et fierté

Serait-ce si simple ? Légalement, « aucune injonction ne [peut] être adressée à un médecin », précise la cour dans son communiqué. Et si la décision du 23 juillet est annulée aucun délai n’est imposé pour reprendre la procédure. De plus la décision de la cour d’appel de Nancy est susceptible d’un pourvoi en cassation devant le Conseil d’Etat.  « Le  DDaniela Simon a été condamnée pour avoir accepté de jouer un rôle dans un scénario coécrit par le CHU et les parents de Vincent, avec l’accord au moins tacite de Marisol Touraine », a aussitôt réagi, cité par Le Monde, François Lambert.

On avait oublié le Dr Eric Kariger, parti vers d’autres cieux professionnels. C’est lui qui avait pris les deux précédentes décisions conduisant son patient à la mort – avant d’être contraint, par des juges, à lui laisser la vie. Il reparle : « Le corps médical doit assumer avec fierté et courage le difficile exercice d’arrêter un traitement dans un contexte aussi difficile ». Il ne doit pas toujours, pour un médecin, être simple d’invoquer ainsi publiquement, dans ce contexte, le courage et la fierté.

A demain

Une réflexion sur “Vincent Lambert : irritée, n’en pouvant plus, la Justice ordonne à la Médecine de trancher

  1. Bonjour,

    A la lecture de votre « papier », je ne peux que penser au cas de Robin foudroyé lors d’une sortie scolaire (et donc sous la responsabilité de tiers) à qui il est refusé un accompagnement médical adapté…
    Pourquoi autant d’injustice et pourquoi autant d’acharnement à ne pas vouloir « rendre la justice » dans notre cher pays !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s