Les OGM et les accusations des Nobel : Greenpeace persiste à condamner le Riz Doré

Bonjour

Moments étranges. Grosses vagues médiatiques outre Atlantique;  quelques ridules sur les côtes généralistes de l’Hexagone.

Stop Bashing G.M.O. Foods, More Than 100 Nobel Laureates Say” (The New York Times). Rien en vue dans Le Monde. Quelques lignes sur Lepoint.fr. Désertion ? Atonie générale ? Le plomb des vacances journalistiques qui s’avancent, quelques kilos d’Euro et un soupçon de militantisme qui dit rarement son nom.

Depuis hier Greenpeace est attaquée, sur le front des OGM, par plus de cent lauréats du Prix Nobel 1  – dont les Français Claude Cohen-Tannoudji, Roger Guillemin, Serge Haroche et Jean-Marie Lehn. Nul, en France, ne les a encore interrogés pour tenter de mieux comprendre les racines du combat. Souvent le Nobel dérange quand il sort de sa coquille-discipline. 

Pour l’heure nous ne disposons que d’une voix autorisée de Greenpeace – celle de « Charlie Cray, chercheur » :

« On nous attaque dans le monde entier parce que nous travaillons de concert avec des agriculteurs et des communautés sur la menace que font peser sur eux les OGM. »

C’est un peu court, du moins pour ce qui est du Riz Doré, créé en Suisse et présenté comme ayant une action thérapeutique préventive contre les cécités dues à des carences chroniques  en vitamine A dont souffrent de nombreuses populations défavorisées consommatrices traditionnelles de riz. Greenpeace campe mordicus sur ses positions : le Riz Doré constitue d’abord une « menace pour l’environnement, la santé humaine et la sécurité alimentaire ». Comme tous les OGM, cette variété est considérée comme pouvant « contaminer » les autres espèces de riz et donc « appauvrir la biodiversité alimentaire ». Greenpeace « lui préfèrera toujours des solutions traditionnelles moins onéreuses et plus naturelles ».

Belle profession de foi dans les vertus de la Nature. Ceux qui manquent de vitamine A ne pourront pas la lire.

A demain

Une réflexion sur “Les OGM et les accusations des Nobel : Greenpeace persiste à condamner le Riz Doré

  1. Ou comment jeter le bébé avec l’eau du bain !
    Je partage largement – et bien modestement – l’opinion des Prix Nobel.
    À l’exception des manipulations visant à rendre un végétal résistant à un produit chimique artificiellement créé par l’homme (cf. les semences de Monsanto et les gènes de résistance au Round-Up), une manipulation génétique n’est rien d’autre qu’un formidable accélérateur aux théories de Mendel.
    Personnellement, je ne comprends pas que l’on accepte les croisements végétaux ou animaux, les greffes de végétaux (cf. les arbres fruitiers) et que l’on soit totalement contre les OGM. Un végétal ou un animal issu d’un croisement et – stricto sensus – un organisme génétiquement modifié.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s