Prêtre égorgé : fallait-il enfermer Abdel-Malik Nabil Petitjean, 19 ans, de Haute-Savoie ?

 

Bonjour

C’est une question d’actualité qui se pose après les sorties de  MM Wauquier et Didier. C’est aussi un casse-tête technique et juridique pour toutes celles et ceux qui veulent enfermer les terroristes potentiels  avant leur passage à l’acte.

Aurait-on pu arrêter et enfermer le complice d’Adel Kermiche : Abdel-Malik Nabil Petitjean ? Ce sont eux qui ont égorgé le prêtre qui, dans la matinée du 26 juillet, célébrait une messe en l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Ainsi donc, après celle d’Adel Kermiche, 19 ans, l’identification d’Abdel-Malik Nabil Petitjean, même âge, « un Savoyard originaire d’Aix-les-Bains (Savoie) ». Le Monde (Soren Seelow) :

« Les enquêteurs soupçonnaient depuis mardi que le complice d’Adel Kermiche s’appelait Abdel-Malik Petitjean. Une carte d’identité à son nom avait été retrouvée peu après les faits au domicile familial d’Adel Kermiche. Plusieurs éléments de téléphonie suggéraient en outre que les deux hommes avaient été en contact peu avant les faits. Mais le corps du second terroriste tué devant l’église, défiguré par une balle, était difficilement reconnaissable.

« Abdel-Malik Petitjean, bien que visé depuis fin juin par une fiche « S » de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) pour avoir tenté de gagner la Syrie, était inconnu des services de police, qui ne disposaient donc ni de ses empreintes papillaires ni de son profil génétique pour procéder à une comparaison d’ADN avec le corps.

« Les services de renseignement avaient par ailleurs été destinaires la semaine dernière d’un renseignement étranger à propos d’un terroriste à l’identité inconnue s’apprêtant à commettre un attentat sur le sol français. Ils l’ignorent alors : il s’agit d’Abdel-Malik Petitjean, qui passera à l’acte quelques jours plus tard. »

La génétique de la mère

C’est sur la foi de ce renseignement que l’Unité de coordination de la lutte anti-terroriste avait dès vendredi (trois jours avant l’attentat) diffusé à l’ensemble des services – police, gendarmerie et douanes – une fiche reproduisant sa photo intitulée : « Menace contre le territoire national » (une révélation de RTL). Le Monde a pu consulter cette fiche :

 « L’individu (…) serait prêt à participer à un attentat sur le territoire national. Il serait déjà présent en France et pourrait agir seul ou avec d’autres individus. La date, la cible et le modus operandi de ces actions sont pour l’heure inconnus. Des investigations sont actuellement en cours afin de l’identifier et de le localiser. »

Abdel-Malik Nabil Petitjean a finalement été identifié ce jeudi 28 juillet par comparaison du profil génétique de sa mère – prélevé dans la nuit de mardi à mercredi – et celui prélevé sur le corps du second tueur de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Imaginons que MM Wauquier et Didier aient été au pouvoir et que le droit de l’Etat ait été modifié. Quand aurait-on arrêté Abdel-Malik Nabil Petitjean, Savoyard de 19 ans ? Où l’aurait-on mis en rétention ? L’aurait-on un jour relâché ? Si oui, qu’aurait-il fait ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s