Si vous allez à Rio n’oubliez pas le virus Zika. (Cinquante ans après Dario Moreno)

 

Bonjour

La Direction Générale de la Santé est-elle parfois à la plage ? Ecoute-t-elle parfois Dario Moreno ? Dernière annonce aux troupes à la veille des Jeux Olympiques d’été (5 – 21 août, Rio de Janeiro, Brésil).

« Le virus Zika circule actuellement dans ce pays. Alors que de nombreuses personnes s’apprêtent à partir pour participer ou assister aux épreuves des Jeux Olympiques, la Direction Générale de la Santé rappelle les recommandations pour se protéger et protéger son entourage d’une éventuelle contamination par ce virus.

« Pour rappel, le virus Zika se transmet d’homme à homme par l’intermédiaire d’une piqûre de moustique du genre  Aedes  (aussi appelé « moustique tigre »). Ce moustique pique surtout pendant la journée, particulièrement en début de matinée et en fin de journée. De rares cas de transmissions du virus Zika par voie sexuelle ont été reportés. L’incubation de l’infection au virus Zika est de 3 à 12 jours.

« Avant votre départ pour Rio : fournissez-vous en préservatifs et répulsifs cutanés anti-moustiques et en insecticides (avis de votre pharmacien ou de votre médecin traitant recommandé). Emportez des vêtements longs et couvrants, et imprègnerez-les d’insecticides : ces produits évitent les piqûres au travers des vêtements ; une seule imprégnation suffit pour deux mois (elle persiste après plusieurs lavages).

Latex et moustiquaire

Une transmission du virus Zika par voie sexuelle étant possible, il est recommandé d’avoir des rapports sexuels protégés pendant toute la durée de la grossesse, lorsque le partenaire a voyagé dans une zone où sévit l’épidémie. La protection conférée par le latex dépasse, on le sait, la question du Zika. 1

« Sur place et à votre retour : il est important de se protéger des piqûres de moustiques par tous les moyens, aussi bien sur place qu’à votre retour (afin de prévenir l’introduction et la transmission du virus en métropole !).  Dans tous les cas, adoptez les mesures de protection individuelle contre les moustiques (port de vêtements longs et couvrants, utilisation de répulsifs, de moustiquaires…) et privilégiez les logements climatisés. Il est recommandé de dormir sous une moustiquaire pré-imprégnée d’insecticide et d’isoler les pièces avec des moustiquaires de fenêtre. Vous pouvez également compléter la protection intérieure par l’utilisation de diffuseur électrique ou de bombe aérosol.

« Si vous ressentez des symptômes comme une fièvre brutale ou modérée, de la fatigue, des douleurs musculaires ou articulaires, des maux de tête, une conjonctivite sur place ou au retour de votre voyage, consultez rapidement un médecin en mentionnant votre séjour à Rio.

Ecoles de samba

« La prévention est essentielle pour les femmes enceintes, car le virus peut être responsable de microcéphalie chez l’enfant, une malformation grave et irréversible se caractérisant par une taille anormalement petite du crâne. C’est pourquoi la Direction Générale de la Santé a préconisé aux femmes enceintes qui le peuvent de reporter leur voyage dans les zones touchées par l’épidémie.  Les femmes enceintes qui se rendent néanmoins dans une zone infectée doivent consulter leur  médecin traitant ou leur gynécologue avant leur départ : ils pourront leur donner les conseils adaptés à leur situation ;  Sur place, les femmes enceintes sont invitées à être particulièrement attentives et à renforcer les mesures de protection individuelle.

Dario Moreno ? Un souvenir indélébile, une histoire de tailles fines, de petits pas et de collines. Auteurs et compositeurs : Carvalinho, Julio Monteiro.  Elle était à la mode à l’époque où, en Afrique, on découvrait dans une forêt proche du lac Victoria un virus bientôt nommé Zika.

A demain

1 « Les Jeux Olympiques de Rio n’ont pas encore commencé, mais ils ont déjà battu un record, précise L’Equipe. Celui du plus grand nombre de préservatifs qui seront distribués aux différents athlètes. «Nous distribuerons 450 000 préservatifs aux athlètes à partir du 24 juillet, date de l’ouverture du village olympique», a déclaré un porte-parole du Comité Rio 2016. C’est trois fois plus que ceux qui avaient été distribués à Londres en 2012. A noter que parmi les 450 000 préservatifs, 150 000 seront féminins. «Le Brésil a un plan de de prévention contre le sida qui est un exemple dans le monde. Le Brésil encourage les relations sexuelles protégées et les athlètes sont un exemple pour la population. Ils pourront avoir un rôle important dans la lutte contre le sida», a expliqué la même source.

L’Equipe : « Les athlètes pourront se procurer les «petites chemises de Vénus» (nom du préservatif au Brésil) gratuitement dans la polyclinique du Village olympique ou dans un des quarante-et-un  distributeurs de préservatifs. Il sera alors temps de se reposer la question de savoir si le sexe est approprié avant une pratique sportive. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s