JO de Rio : les urines des athlètes sont violettes ; les eaux du bassin olympique verdissent

 

Bonjour

C’est  une carte postale mandée de Rio par l’AFP. C’est le « mystère des Jeux de Rio ». Dans la nuit du lundi 8 août au mardi 9 août, l’eau du bassin olympique a soudain changé de couleur. Son bleu éclatant est devenu… vert. Une transformation qui laisse perplexes les organisateurs. Une enquête a été diligentée.  Le contraste était saisissant, mardi 9 août,  au moment de l’épreuve de plongeon synchronisé à 10 mètres dames.

D’un côté les eaux vertes l’eau dans laquelle « atterrissaient » les plongeuses et celles, d’un bleu sompueux, du bassin de water-polo voisin. « Des analyses de l’eau du bassin de plongeon du centre aquatique Maria Lenk ont été menées et il a été établi qu’elle ne présentait pas le moindre risque pour la santé des sportifs », a déclaré Simon Langford, responsable des relations avec les médias de l’enceinte.

« Hum… Que s’est-il passé ? » a tweeté  le plongeur britannique Tom Daley médaillé de bronze du plongeon synchronisé à 10 mètres. Moins curieuses, les plongeuses en compétition ont, quant à elles, nié tout impact éventuel sur leurs performances. A Rio personne ne fait (pour l’heure) le lien avec la désormais célébrissime sortie du nageur français Camille Lacourt selon lequel les urines de certains athlètes indélicats avec l’éthique seraient violettes. L’éthique peut-elle provoquer des réactions chimiques ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s