Zika : le spectre des embryofoetopathies s’élargit. Un nouveau-né meurt aux Etats-Unis

 

Bonjour

Parle-t-on beaucoup de Zika aux J.O. de Rio ? Elle inquiète de plus en plus les responsables de la santé publique, au Brésil et plus généralement dans les Amériques. Au Texas un nouveau-né vient de mourir des suites d’une malformation congénitale due à ce virus. Sa mère avait été infectée lors d’un voyage en Amérique latine.

« Le bébé est mort peu après sa naissance, c’est le premier décès lié au Zika au Texas , indique un communiqué des autorités sanitaires de l’Etat.  De récents tests ont confirmé le lien avec le virus Zika. La mère et l’enfant sont classés comme des patients infectés durant un voyage et il n’y a pas de risque accru au Texas. »

Le Texas a enregistré 97 cas de Zika, dont deux d’enfants atteints de microcéphalie.Tous les cas sont « liés à des voyages à l’étranger dans des zones où la transmission du virus est active », notent encore les autorités sanitaires. En juin, un homme âgé était mort du Zika dans l’Utah – c’était alors le premier décès lié au virus aux Etats-Unis. « Un porte-parole des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a expliqué être au courant du décès du bébé au Texas, mais sans apporter de précision » précise l’AFP.

Le travail du Dr Vanessa van der Linden

Les CDC ont enregistré quinze naissances dans d’enfants atteints d’embryofoetopathies liées au Zika – et six avortements spontanés. Les États-Unis ont d’autre part enregistré 21 cas de transmission autochtone du virus, tous dans un même quartier de Miami, en Floride. Voir, sur ce sujet, dans The New York Times : “Patch of Miami Is Ground Zero for the Zika Virus”.

C’est dans ce contexte que des chercheurs et des médecins brésiliens travaillant à Recife, l’un des épicentres de l’épidémie publient une série d’informations potentiellement inquiétantes. Dirigée par le Dr Vanessa van der Linden ( Barão de Lucena Hospital, Recife, Brazil) cette équipe décrit de nouveaux types d’embryofoetopathies associées au Zika sur le site de BMJ Open : “Congenital Zika syndrome with arthrogryposis: retrospective case series study”. Les auteurs ont identifié sept cas d’ arthrogrypose  (raideurs articulaires présentes dès la naissance et touchant, de façon variable, les quatre membres ; peut exister un faciès particulier ainsi que des anomalies cutanées ; possibles signes squelettiques, viscéraux ou neurologiques). Voir ici le site français correspondant à cette entité.

Des dizaines de milliers de bébés

L’équipe du Dr Linden postule que c’est l’infection virale des zones cérébrales (également lésées) qui est à l’origine de cette symptomatologie. L’imagerie cérébrale plaide en faveur de cette hypothèse. Les étiologies virales différentielles ont été éliminées. Le Dr Vanessa van der Linden (une pionnière dans la lutte contre Zika – voir The Wall Street Journal) précise que depuis la rédaction de sa publication elle a vu quatorze autres bébés présentant des tableaux similaires.

Interrogé par la BBC (Zika linked to baby joint deformities”) le Pr Jimmy Whitworth (London School of Hygiene and Tropical Medicine) estime que le lien de causalité, sans être formellement établi, ne fait guère de doute.  « La microcéphalie est le signe le plus évident de l’infection congénitale avec Zika, mais il devient clair que ce n’est qu’une partie de l’ensemble du spectre des dommages qui peuvent être causés par le virus, explique-t-il. Des études suggèrent l’épidémie actuelle pourrait se poursuivre pendant trois ou quatre ans. Nous pensons qu’il y aura des dizaines de milliers de bébés qui pourraient être touchés par Zika. Répondre à leurs besoins physiques et psychosociaux sera le véritable défi. »

On parlera de Zika bien après la fin des J.O. de Rio.

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s