Achtung ! Les médecins allemands dénonceront leurs patients avant leur attentat terroriste

Bonjour

Cela se passe en Allemagne : Thomas de Maizière, ministre de l’Intérieur vient de présenter le nouvel arsenal antiterroriste contre l’intégrisme islamiste. Face à la menace le gouvernement allemand serre les rangs et les dents et promet encore plus de fermeté. Cela se passe dans une Allemagne terrorisée, deux semaines après les agressions islamistes de Wurzburg et Ansbach.

À Brême, où il vient de visiter les services de police (et où il a rencontré des acteurs sociaux engagés contre la radicalisation des jeunes islamistes)  Thomas de Maizière a déclaré : «Nous vivons des temps difficiles…. niveau élevé de la menace terroriste… La police porte un lourd fardeau ».

Dystopie allemande

Selon les journaux allemands, le ministre de l’Intérieur s’apprêterait à signer la «déclaration de Berlin». A  un an des élections fédérales ce texte  vise à durcir considérablement la lutte contre l’intégrisme islamiste.  D’ores et déjà, le gouvernement allemand serait décidé à faciliter les expulsions d’étrangers «représentant un danger pour la sécurité publique». Après les massives agressions de Cologne, au  Nouvel An (commises en nombre par des étrangers) le gouvernement allemand avait déjà fait part de durcir la législation sur les expulsions.

« Pour y arriver, le gouvernement pourrait aussi s’attaquer au secret médical afin de détecter en amont les personnes instables potentiellement dangereuses. Les médecins seraient invités à avertir les autorités d’un possible crime en préparation, indique Le Figaro.  Ce débat avait déjà surgi après le drame de la Germanwings au printemps 2015, qquand Andreas Lubitz, copilote amplement et chroniquement dépressif avait délibérément provoqué le crash de l’avion. »

Emprisonner avant

Corollaire: au-delà de la déchéance de nationalité, le ministre propose la création d’un motif d’arrestation de « mise en danger de la sécurité publique ». Cette mesure vise à pouvoir placer en détention rapidement des étrangers suspectés de préparer des attaques terroristes.

Le ministère allemand de l’Intérieur n’a pas précisé quelles sanctions encourrait un médecin qui ne dénoncerait pas un des ses patients potentiellement criminel. L’Ordre d’outre Rhin a d’ores et déjà protesté. Philip K. Dick, qui avait rêvé cette dystopie, ne le savait pas. Tout le monde a le droit de jouer. Mais à la fin ce sont les Allemands qui, les premiers, créent Minority Reports.

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s