Bientôt, les loups ne pourront plus croquer les agneaux, trop musclés, au fond de la forêt

 

Bonjour

Août 2016. L’éthique à la plage. Belle page du Monde signée de notre confrère Hervé Morin : « Jusqu’où manipuler le vivant ? ».  Vaste et vieille question renouvelée et pimentée par la technique « CRISPR» ce copié-collé du génome qui ouvre sur d’innombrables vertiges. Enfer d’utopies, jungle dystopiques et capitalistes, la redistribution des cartes génétiques connues depuis l’éternité.

Août 2016. Dans un monde raisonnable le sujet serait au cœur de tous les forums médiatiques, alimenterait des rencontres éthiques et citoyennes. Le président de la République l’évoquerait. Aujourd’hui le président est à la Lanterne, les comités d’éthique sont à la plage et les médias ne parlent que des politiques qui ne parlent que du burkini : l’interdire ou le laisser (fantasmatiquement) prospérer ?

Vaches belges et ovins danois

Août 2016. Glané dans les blés fauchés par Hervé Morin. Cela se passe à Nantes au sein de l’équipe d’Ignacio Anegon, directeur du Centre de recherche en transplantation et immunologie (UMR 1064). Une collaboration avec l’Institut Pasteur de Montevideo a permis de créer le premier « mouton Crispr-Cas9 » (de « mettre au point »… écrit Le Monde). « Cet ovin présente une musculature impressionnante, résultant d’une mutation de la myostatine, un facteur de croissance qui inhibe habituellement le développement musculaire ». «  Cette mutation existe dans la -nature, chez des moutons d’une île danoise, mais aussi chez une race de vaches belge, indique Ignacio Anegon. CRISPR a permis de la provoquer chez nos moutons bien plus rapidement qu’en passant par des croisements classiques. »

Elaborée il y a un an la recette nantaise est disponible ici : « Efficient Generation of Myostatin Knock-Out Sheep Using CRISPR/Cas9 Technology and Microinjection into Zygotes ». Une recette chinoise de lapin râblé plus que musclé est également depuis peu disponible : “Efficient Generation of Myostatin Gene Mutated Rabbit by CRISPR/Cas9”.

Manipuler le vivant et les brevets

Août 2016. Ces animaux seront-ils bientôt objet de méchouis musculeux ? « Aujourd’hui, ce n’est pas autorisé, note le chercheur. On ne peut pas les qualifier de transgéniques, car ils n’ont pas hérité d’un gène venant d’une autre espèce. Mais ils ont quand même été génétiquement modifiés. «  Subsiste aussi une incertitude sur la propriété intellectuelle, avec la bataille qui fait rage sur l’attribution des brevets concernant CRISPR. « Un -industriel nous avait contactés à propos de ce mouton musculeux, dit Ignacio Anegon. Mais quand il a compris qu’il ne pouvait pas le breveter, ça l’a refroidi. »

Août 2016. Jadis (une trouble histoire de breuvage) le loup croquait l’agneau de l’année au fond des forêts et sans autre forme de procès. Demain, animaux préservés, les loups n’auront plus les crocs pour des agneaux définitivement trop gros. Jusqu’où l’homme manipulera-t-il le vivant et  les brevets ? Quand ouvrira-t-il définitivement la porte aux loups qui ne sommeillent plus en lui ?

A demain

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s