Touquet Paris-Plage atteint par les anti-burkinis. Le monokini interdit dans la capitale

 

Bonjour

Progression vers le nord de l’épidémie municipale anti-burkini. Désormais touchés : Oye-Plage (maire socialiste) et Le Touquet (maire Les Républicains). Aucune tenue de plage « incompatible avec les valeurs de la France et de la République » (Manuel Valls) n’a certes encore été vue dans la mer du Nord. Mais rien ne dit qu’elle ne viendront pas un jour.

« Le burkini amplifie la zizanie à gauche » notent les observateurs.  A dire vrai la zizanie est, à gauche, semée depuis bien longtemps et cette métaphore herbacée n’est plus vraiment de saison. On est ici passé de l’ivraie et de l’herbe folle à la fracture identitaire  – une schizophrénie des deux gauches dont les symptômes s’expriment chaque jour un peu plus au grand jour.

Ainsi donc, pour le Premier ministre, le port du burkini  « n’est pas compatible avec les valeurs de la France et de la République » :

« Je comprends les maires qui, dans un moment de tension, ont le réflexe de chercher des solutions, d’éviter des troubles à l’ordre public. Je soutiens donc ceux qui ont pris des arrêtés, s’ils sont motivés par la volonté d’encourager le vivre-ensemble, sans arrière-pensée politique (…). Je ne crois pas qu’il faille légiférer en la matière : la réglementation générale des prescriptions vestimentaires ne peut être une solution. »

Ronrons au Conseil d’Etat

Manuel Valls marche sur des œufs politiques. La plage est minée, et il le sait. L’affaire est selon lui d’une gravité extrême mais il ne légifèrera pas. C’est le Conseil d’Etat qui se prononcera quand les conseillers seront rentrés. Il nous dira si un maire peut interdire  « une tenue de plage manifestant de manière ostentatoire une appartenance religieuse, alors que la France et les lieux de culte religieux sont actuellement la cible d’attaques terroristes ».

Tenue de plage … ostentatoire… espace public… appartenance religieuse… asservissement de la femme… projet de contre-société… On entend déjà, à l’ombre de la place Colette, ronronner les spécialistes hors catégorie du droit administratif. Peut être en viendra-t-on, qui sait,  à saisir la Cour européenne des droits de l’homme.  Pour l’heure le Collectif contre l’islamophobie en France annonce qu’il attaquera  tous les arrêtés municipaux interdisant le port du burkini
Manuel Valls peut ici compter sur Jean-Pierre Chevènement, homme d’une particulière complexité qui appelait il y a quelques jours les musulmans vivant en France « à la discrétion ». « La déclaration de l’ancien ministre de l’intérieur, pressenti pour prendre la direction de la  Fondation pour l’islam de France, a provoqué de vives réactions, y compris en privé au sein du gouvernement, plusieurs ministres l’ayant trouvé au mieux maladroite, au pire choquante » croit savoir Le Monde.

« Rien d’autre à faire ? »

Entre autres ennemis dans son camp Manuel Valls peut compter sur Benoît Hamon, le député des Yvelines et jeune candidat à la nouvelle primaire du PS. Sur France Inter :

 « On en est arrivé aujourd’hui à ce que, sur le burkini, le Premier ministre s’exprime, dise que c’est une forme d’asservissement de la femme, mais qu’il ne faut pas légiférer. Mais si c’est si grave, qu’il légifère !  « Ces débats n’ont qu’une conséquence, c’est d’expliquer aujourd’hui que la France a un problème avec l’islam et les musulmans ».

Les communistes de sont pas plus tendre : « Il n’a rien d’autre à faire, le Premier ministre de notre pays ? » (Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, France Info).

Seins nus autorisés

Et puis, dans ce concert, Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes. Elle condamne le burkini « au nom du féminisme ». La voici aussitôt taclée, dans Libération, par  Jean Baubérot, historien et sociologue de la laïcité:

« En tant que ministre de la République, représentante de l’Etat, Laurence Rossignol se devrait d’être neutre alors qu’elle moralise… Il faut être ferme vis-à-vis de tout acte qui limiterait la liberté des femmes. Mais la société ne peut pas se donner une virginité féministe sur pareil prétexte. Moi, j’attends plutôt Mme Rossignol sur l’égalité des sexes et les inégalités socio-économiques qui perdurent (…).

« Je remarque, d’ailleurs, qu’on est passé de la lutte contre les femmes pas assez vêtues des années 60, à celle contre les femmes désormais trop vêtues… Quand mes sœurs ont commencé à porter des maillots de bain deux pièces, ma mère était contre, alors qu’elle ne se jugeait pas particulièrement étroite d’esprit ! Il y a par ailleurs en France une société du voir qui accorde beaucoup trop d’importance au paraître. Personnellement, je pense que l’habit ne fait pas le moine. »

Cracheurs de feu

L’habit ? Les moines ? En France le code pénal interdit « l’exhibition sexuelle » dans son article 222-32. Mais dans sa sagesse le même code ne définit pas le concept qu’il utilise. L’exhibition des seins nus (à des fins de bronzage et sur une plage) est ainsi très largement tolérée. A l’inverse, dans nombre de lieux publics, c’est le règlement intérieur qui fait loi. Les piscines municipales interdisent le plus souvent le monokini (sauf à certaines plages horaires). La règle est la même à Paris-Plage où les « tenues indécentes (naturisme, string, monokini, etc.) » font partie des interdictions :

« Sont notamment interdits : — les tenues indécentes (naturisme, string, monokini, etc.) ; — les activités professionnelles ou rémunérées (cracheurs de feu, jongleurs, mendicité, etc.) hors celles dûment autorisées ; — les objets et instruments bruyants (sifflets, tam-tam, djumbe, etc.). »

Pour l’indécence, l’amende est de 38 euros. Cartes de crédit acceptées.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s