Burkini et République : l’étrange pique de Bernard Cazeneuve sur les «arrière-pensées politiques »

 

Bonjour

Il n’avait pas encore parlé. C’est fait. Bernard Cazeneuve, ministre français de l’Intérieur Bernard vient de traiter du burkini. Il l’a fait mardi 23 août, en marge d’une rencontre avec son homologue allemand. Son propos est intéressant – même s’il demeure encore à décrypter. Pour résumer Bernard Cazeneuve dénonce « l’instrumentalisation »  politique de la polémique sur le burkini. Il ne dit toutefois pas qui sont ceux qui tiennent les instruments. Songe-t-il au Premier ministre qui, dans La Provence,  a amplifié comme personne le mouvement instrumental.

Ecoutons le ministre de l’Intérieur :

« Lorsqu’il y a des risques de trouble à l’ordre public dans le cadre du droit existant, des mesures doivent être prises mais ce sujet ne peut pas non plus faire l’objet d’une instrumentalisation pleine d’arrière-pensées politiques destinées à créer des antagonismes, à instrumentaliser la question de l’islam à des fins politiques dans un contexte dont chacun a bien compris qu’il était électoral. »

Qu’est-ce à dire, en clair ?

« Il ne faut pas tout mélanger, et avoir sur ces questions les idées claires et les exprimer de manière simple, sans chercher à créer au sein de la société des antagonismes, des fractures qui accroitraient davantage encore les risques auxquels nous sommes confrontés. [Il faut faire prévaloir]  l’esprit de mesure et d’équilibre ».

«La France pour toute la vie»

Bernard Cazeneuve le dit encore, sous une autre forme : « L’appartenance à la République prévaut en France sur toutes les autres formes d’appartenance » ; puis il conclut de manière apparemment confuse : « S’il y a beaucoup de paroles et d’exercices littéraires, dont certains sont récents, on ne sauvera pas la France en abandonnant la République ».

Voulait-il, coquin, parler du dernier ouvrage en date de l’ancien président de la République actuellement mis en rayonnage sur toutes les librairies et dans les kiosques des gares de France ? Il y avait eu, du même auteur, « La France pour la vie » (Plon, janvier 2016). Ce sera cette fois, toujours chez Plon,  « TouT pour la France », avec un T de couleur rouge qui fait déjà jaser dans les salles de rédaction. On attend, sous peu, la première sortie de Nicols Sarkozy sur le burkini.

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s