Demain l’Inserm va vous téléphoner sur le tabac. La cigarette électronique n’existe pas

 

Bonjour

Nouveau : à partir de ce 22 août (et jusqu’à la mi-novembre) 6 000 personnes vont être interrogées par téléphone sur leur « perception du tabagisme ». C’est là une étude scientifique de l’ Inserm baptisée Description des Perceptions, Images et Comportements liés au Tabac (DePICT). Objectif : disposer d’ « une  meilleure compréhension de l’évolution des attitudes et des conduites liées au tabagisme.

C’est un travail présenté comme préalable à l’introduction du « paquet neutre » – mesure voulue par Marisol Touraine membre d’un gouvernement qui n’a rien fait (et entend ne rien faire d’efficace) contre le fléau du tabagisme et ses recettes fiscales.

DePICT  concernera 4 000 adultes (18-64 ans) et 2 000 jeunes (12-17 ans) «  représentatifs de la population française ». Elle sera réalisée par téléphone, en partenariat avec la société privée MV2 Conseil. Les foyers seront appelés au hasard par un ordinateur « à partir d’une base de numéros de téléphone filaires et mobiles, générée pour obtenir un échantillon représentatif de la population française ».

Révolution des volutes

Pourquoi interroger des jeunes mineurs qui n’ont pas le droit (selon la loi) d’acheter du tabac ? « Parce que le tabagisme démarre généralement à l’adolescence et que sa prévention doit donc cibler les « très » jeunes, avoue l’Inserm. Avec 38% de fumeurs à 16 ans, la France est parmi les pays où la prévalence du tabagisme chez les jeunes est la plus élevée en Europe. » Mais l’Inserm ne s’intéresse pas aux raisons qui font que la loi est à ce point bafouée avec, de fait,  l’aval des pouvoirs publics.

Commanditée par l’Institut National du Cancer (INCa) l’étude DePICT est coordonnée par Maria Melchior, chargée de recherche à l’Inserm.  « La chercheuse aimerait également explorer la piste de l’accroissement des inégalités sociales vis-à-vis du tabagisme. Piste intéressante, soigneusement évitée par le ministère de la Santé, ces dernières année » peut-on lire sur le site des buralistes.

On observera que cette approche (bien tardive) fait l’impasse sur la cigarette électronique. Tout continue à se passer comme si, en haut lieu, on voulait ignorer l’existence des volutes et de cette révolution en marche contre le fléau du tabac.

A demain

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s