Burkini : l’histoire d’un grand homme politique qui allait se baigner en pyjama. Et ce qui lui arriva

 

Bonjour

Pas simple de faire de l’humour avec le burkini. Bien peu s’y risquent. Et puis voilà Pierre Joxe, un homme  à part dans la galaxie politique nationale. Un hors-sol, avec des convictions, un courage, une éthique, un morale en marche. Pierre Joxe, 81 ans. Homme politique français, ancien ministre socialiste dans les années 1980 et 1990, notamment à l’Intérieur et à la Défense, ancien premier président de la Cour des comptes, membre honoraire du Conseil constitutionnel, avocat au barreau de Paris depuis 2010 où il défend des mineurs faisant l’objet de procédures judiciaires.

Tout n’est pas argent comptant. Longtemps dans les pas de François Mitterrand, son parcours n’a pas été des plus simples, notamment dans ses rapports avec les médias. L’homme aime, joue et connaît la musique.

Touquet-Paris-Plage

Aujourd’hui le burkini. Pierre Joxe entend tout depuis sa « villégiature balnéaire ». Il nous raconte une charmante petite fable – et ce  « dans un communiqué transmis à Mediapart ». Le vendredi 26 août dans l’après après-midi il avait décidé d’aller se baigner dans la tenue vestimentaire de son choix. Il partait vers la plage dans « un costume couvrant entièrement son corps depuis les chevilles jusqu’aux poignets et ne laissant apparaître que ma tête ».

Il s’agissait notamment, pour Pierre Joxe de rendre « un hommage affectueux et respectueux à nos grands mères qui – il y a un siècle – inaugurèrent les ‘’bains de mer’’ au Touquet-Paris-Plage comme à Nice, avec des ‘’costumes de bain’’ qui furent longtemps d’assez longues robes ». Il s’agissait aussi « d’affirmer le droit des femmes à porter les vêtements de leur choix – y compris sur les plages. »

Pierre Joxe allait nager dans la tenue vestimentaire de son choix « correspondant à l’idée que l’on avait naguère des bonnes mœurs dans la France laïque et républicaine, au début du siècle, au lendemain de la loi de séparation des églises et de l’Etat ». Ecoutons-le se confesser :

« J’avais choisi bien sûr un costume couvrant entièrement mon corps depuis les chevilles jusqu’aux poignets et ne laissant apparaître que ma tête (couverte cependant d’un bonnet de bain) mais aussi mes pieds et mes mains, appareils natatoires indispensables dans les circonstances de l’espèce… Un pyjama allait faire l’affaire. »

A l’heure de  la marée haute

Puis, à l’heure de la marée haute, vers 15 heures, il a appris la décision du Conseil d’Etat.

« Heureusement, cette haute juridiction n’a pas écarté la demande de la Ligue des droits de l’Homme, comme elle aurait pu le faire aisément, en observant que cette Ligue n’était guère fondée à agir pour les Droits des femmes, ignorés depuis 1789 par la célèbre Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen. Heureusement, ce Juge suprême a rappelé des textes que chacun devrait connaître – et surtout chaque Maire et chaque baigneur. »

Pyjama dans un tiroir

Rappelons que le Conseil d’Etat a jugé que l’arrêté  du maire de Villeneuve-Loubet  avait « …porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et de venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle ». Rassuré, Pierre Joxe a rangé mon pyjama. Puis il est allé nager en short.

C’était il y a vingt-quatre heures. Ce soir, 27 août Nicolas Sarkozy, homme politique qui fut aussi ministre de l’Intérieur (et qui est avocat) était au Touquet dont nous parlait M. Joxe. M. Sarkozy entend redevenir président de la République. Mauvais  sondages. Devant près de 2 000 personnes, massées dans une chaleur étouffante, il a réaffirmé sa volonté d’instaurer une loi interdisant le burkini « sur les plages et dans les piscines de France ». On entend, d’ici, les applaudissements. La marée était basse.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s