Des maires anti-burkinis défient le Conseil d’Etat. Manuel Valls pleure à La Traviata

 

Bonjour

Burkini, encore et toujours. C’est désormais une polémique auto-entretenue, un feu de brousse politique sous la canicule, l’incarnation d’une fantasmagorie nationale. Contagion des confusions, flammèches de sédition.

Résumons. Des maires décrètent des arrêtés anti-burkini. Ces arrêtés sont validés en première instance par la justice administrative. Puis, en appel, ils sont retoqués avec la plus grande solennité par le Conseil d’Etat. Aujourd’hui plusieurs maires affirment qu’ils n’appliqueront pas la décision de la plus haute juridiction administrative française. Le hobereau communal contre le droit et l’Etat. C’est le cas des maires de Fréjus, de Nice ou du Touquet (Pas-de-Calais).

Interdire la kippa ?

Aussitôt contre-attaque : « Nous allons leur demander d’abroger ces arrêtés. S’ils ne le font pas, nous entamerons des poursuites. On pourra qualifier cela d’atteinte à la liberté individuelle, un délit réprimé par le Code pénal »  vient d’annoncer, sur RTL,  Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme. Michel Tubiana :

« Le Conseil d’Etat a bien jugé. Il a rappelé que les maires ne détenaient pas des pouvoirs qui leur permettaient de faire tout et n’importe quoi. Mais que notamment ils devaient respecter la liberté de conscience, la liberté d’aller et venir et la liberté personnelle. Ce sont les trois libertés qui sont visées explicitement dans la décision du Conseil d’État. C’est une décision qui revient sur le jugement très politique rendue par le tribunal administratif de Nice. »

A droite et à l’extrême ils sont pourtant nombreux à réclamer l’interdiction du burkini (à l’image de tous les signes ostentatoires) sur les plages françaises. « Donc, on va interdire le port de la kippa aux Juifs, commente Michel Tubiana. Et puis demain, on va vous expliquer qu’il va falloir respecter des « dress codes ». Dans quelle société voulons-nous vivre ? Une société de libertés ou une société de contraintes ? »

Confession à Matignon

Pour le président d’honneur de la Ligue des droits de l’Homme « il n’y a pas de lien entre le port de burkini et le terrorisme ».  « Là, ça devient extrêmement grave, parce que c’est renvoyer toute une communauté à un processus d’identification en disant : « Vous pratiquez l’Islam, vous le pratiquez de cette manière, donc vous êtes nécessairement terroristes ». Nous parlons de 4 millions et demi-5 millions de Français. »

Autres temples : tout juste élu, le nouveau Grand maître du Grand Orient de France, Christophe Habas vient de déclarer, à Marseille, qu’il craint « que ce burkini ne soit instrumentalisé par le politique et ajoute à la confusion dans l’esprit des Français sur ce qu’est ou ce que n’est pas la laïcité ».

Louis de Funès

Au centre de toutes les inquiétudes, alimentant toutes les confusions  Manuels Valls était aujourd’hui sur RTL. Fendre l’armure. Il avait accepté de faire mine de se confesser  dans les jardins de l’Hôtel de Matignon. Invité de Questions de confiance où, sur le thème du Ricard et du cannabis,  viennent de briller NKM et Marisol Touraine.

Non, Manuel n’est pas si sombre, si ombrageux. Non, il n’est ni autoritaire ni énervé. Il aurait même, comme beaucoup d’hommes en chemise blanche, des petits côtés fleur bleue. Il aime rire avec Louis de Funès. Il lui arrive aussi de pleurer. Notamment à l’Opéra de Paris. Notamment devant La Traviata. Pour ceux qui ne connaissent pas c’est une histoire de femme, de carnaval et de camélias. Cela se finit assez mal.

A demain

Une réflexion sur “Des maires anti-burkinis défient le Conseil d’Etat. Manuel Valls pleure à La Traviata

  1. On a donc des élus de la République qui se battent contre l’égalité entre les citoyens français. Comme le font les herauts de la très mal nommée « manif pour tous ».
    Et tout cela en gardant le front haut…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s