Big Brother avance ses pions : « Chez Generali, pour payer moins, comportez-vous mieux ! ».

Bonjour

Le géant français Axa est dépassé. Mardi 6  septembre : Generali France (filiale de l’assureur italien Generali) a présenté son nouveau programme d’assurance au comportement, « Vitality ». C’est une option proposée avec la complémentaire santé ou prévoyance collective. Elle est développée en partenariat avec la société sud-africaine Discovery. On pourra souscrire à partir du 1er  janvier 2017. Les entreprises clientes pourront alors choisir d’activer le programme pour leurs salariés, qui seront libres de le rejoindre ou non. C’est une première en France et Le Monde (Jade Grandin de l’Eprevier) y consacre opportunément sa manchette. Tous les médias suivent déjà.

Quel est le mode de fonctionnement ? Où sont les pièges ?

« Le salarié commence par faire un bilan de santé en ligne, en renseignant de multiples données : l’état civil, l’âge, le poids, la taille, mais aussi l’alimentation, la pratique d’activités physiques, la qualité de son sommeil, les derniers bilans sanguins… Et ce n’est pas tout, il doit détailler sa situation par rapport au stress, sa consommation de tabac, sa fréquence de rencontres des professions médicales, etc. Le programme recueille aussi des données à partir des objets connectés (bracelet podomètre, balance connectée…) si le particulier en possède. L’utilisateur peut toutefois ne pas fournir certaines données sans que cela bloque le programme.

Les médecins restent à leur place

La machine se met alors en marche : le salarié reçoit un score et des recommandations. Il peut être orienté vers un partenaire de Generali (comme Weight Watchers ou … Tabac Info Service !).

Yanick Philippon, directeur des assurances collectives chez Generali France a ce mot délicieux : « Nous ne voulons pas faire le travail des médecins à leur place ».

«  Si le salarié atteint les objectifs fixés par l’application (faire 10  000 pas par jour, réduire sa consommation de cigarettes, par exemple), il bénéficie alors de réductions chez les partenaires de Generali (comme l’enseigne de cartes cadeaux Wedoogift.com ou le Club Med). En Allemagne, où le programme est couplé à une assurance santé individuelle, les clients profitent de réductions sur leur prime d’assurance, ce que ne permet pas la réglementation française. » 

M. Philippon a une autre formule, tout aussi charmante : « Il est aussi interdit par ce biais de réaliser une sélection médicale déguisée, en clair évincer les assurés jugés à risques pour maximiser les profits ». On s’interroge : qui connaîtra les données de santé des salariés ? « Ni l’assureur, ni l’employeur, ni l’intermédiaire d’assurance n’ y ont accès » affirme Generali. Une « société de services » traite les informations et joue le rôle d’intermédiaire en attribuant les scores et les réductions. On respire…

S’arrêter de fumer

S’émouvoir ? S’indigner ? Le Monde nous rappelle que les Etats-Unis sont, dans ce domaine, autrement plus  « laxistes » :

« Dans la santé, de grands groupes comme Aetna, Humana, UnitedHealth et Anthem favorisent les assurés au comportement vertueux en leur versant du cash, en leur attribuant des bons de réduction, ou en baissant leur prime d’assurance.  »

« Il faut néanmoins distinguer les données sur lesquelles l’assuré peut ou ne peut pas agir. Les comportements à risques, comme le fait de fumer par exemple, ne peuvent pas être traités sur le même plan que les maladies héréditaires » estime Pascal Demurger, directeur général de la MAIF. M. Demurger en est-il certain ? D’où dire-t-il cette affirmation ? L’addiction serait-elle dissociée de la génétique ?

On pressent bien que les géants de l’assurance s’approchent à grande vitesse de ce qui était jusqu’à présent du strict ressort de notre intimité, de notre intimité corporelle, cérébrale, moléculaire. Qui va placer les barrières de la frontière ? Qu’en pense Emmanuel Macron ? A quoi songe Marisol Touraine ? Qui va, le premier, saisir le Comité national d’éthique ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s