Cigarette électronique: un infirmier peut-il en parler sans danger dans son hôpital ?

Bonjour

Nuit noire. On frappe à la petite porte du club des férus d’addictologie :

« – Bonjour, je suis l’infirmier de  l’Equipe de liaison et de Soins en Addictologie (ELSA) de l’hôpital de C…  et j’avais pour projet de créer un atelier autour de la cigarette électronique. La nouvelle législation me permet elle de réaliser celui-ci ? »

Cet infirmier sait-il à quel point il appuie là où, très précisément, cela fait grand mal ?

« Chers amis,  voilà une belle question !… Que répondre ? » nous maile le patron du club.

Cela pourrait faire un beau cas pour la requête de SOVAPE devant le Conseil d’Etat. Voici un professionnel de santé coincé par la législation, empêché de faire de la réduction du risque… » observe le responsable de SOVAPE.

Nous sommes en 2016, République française. Ubu est roi. Macron est en marche. Bientôt les primaires.

A demain

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s