Les anti-vaccinaux participent-ils à la grande concertation nationale sur la vaccination ?

 

Bonjour

C’est comme un cahier national et numérisé de doléances: l’ « espace participatif dédié à la concertation citoyenne sur la vaccination » vient d’être mis en place. Vous le trouverez à cette adresse : contrib.concertation-vaccination.fr.  Avec lui nous entrons dans la dernière étape de la « concertation nationale »annoncée en janvier dernier par Marisol Touraine et pilotée par un impressionnant aréopage 1.

Les médias généralistes ne se sont guère passionnés pour cette initiative. Il est vrai que les précédents (« états généraux », « conférences de consensus », « débats citoyens ») n’ont guère démontré leur efficacité démocratique quant aux grandes questions sociétales. On en reste, ici, à la représentation parlementaire, aux manifestations dans la rue et aux polémiques rancies sur papier et écrans.

Un million de signatures

On sait que la galaxie des oppositions aux vaccins et à la vaccination est, en France, particulièrement étendue. Il suffit, pour s’en convaincre, de s’intéresser aux échos des mobilisations lancée par cet étrange leader qu’est le Pr Henri Joyeux (radié de l’Ordre des médecins) dont la pétition « anti-vaccinale » (nous résumons) a, selon lui, dépassé le million de signatures. Que va-t-il se passer si ce flot d’opposants prend d’assaut contrib.concertation-vaccination.fr. Comment pondérer ? Comment prendre le pouls des citoyens via un site informatique ?

Ressentis vaccinaux

Pour l’heure le comité d’organisation a, dans ses cartons, les résultats de deux « enquêtes d’opinion » : l’une menée auprès de la « population » et l’autre auprès de « professionnels de santé ». Il y eut aussi la mise en place de deux jurys (un jury de « citoyens » et un jury de « professionnels »), qui se sont réunis en juillet et en septembre pour « s’informer, débattre, questionner les acteurs de leur choix et émettre des propositions dans un avis qui sera remis au comité d’orientation ».

contrib.concertation-vaccination.fr.  a pour objectif de permettre« à chaque citoyen de prendre la parole, de donner son opinion et d’adresser ses questions aux pouvoirs publics ». Que ce soit à titre individuel ou collectif, chacun peut y déposer « son avis ou son ressenti sur la vaccination au sens large », formuler  des « recommandations pour améliorer la confiance dans la vaccination » ou pour « améliorer la couverture vaccinale ». Fermeture du guichet-clavier : le 13 octobre prochain.

Ressentis vaccinaux

 « La concertation citoyenne a pour objectif de mieux comprendre les inquiétudes, peurs et critiques qui subsistent à l’égard de la vaccination, afin d’apporter les réponses adéquates » a expliqué le Pr Alain Fischer à  l’AFP. Elle se terminera par une « réunion publique de clôture » à la fin de cette année. On y présentera  « les avis des jurys, la synthèse des contributions en ligne et les pistes de réflexion du comité d’orientation ». Le comité d’orientation présentera ensuite ses propositions à la ministre de la Santé, pour « contribuer à la rénovation de la politique vaccinale en France ».

On attend pour l’essentiel de savoir si le gouvernement (l’actuel ou le suivant) décidera d’en finir avec le caractère obligatoire de la vaccination « diphtérie-tétanos-poliomyélite ». Le million de signataires de la pétition « Henri Joyeux » réclame quant à lui de pouvoir disposer d’un vaccin ne contenant que ces trois valences et (qui plus est » sans aluminium. En 2016 comme en 1789 il est des doléances difficiles à entendre. Certaines sont mêmes inaudibles.

A demain

1 Le comité d’organisation de la concertation nationale est ainsi composé : Alain FISCHER (Président) – Médecin, professeur d’immunologie pédiatrique et titulaire de la chaire Médecine expérimentale au Collège de France ; Claude RAMBAUD (Vice-Présidente) Co-présidente du Collectif Inter-associatif Sur la Santé (CISS) ; Anne FAGOT-LARGEAULT (Déontologue) Philosophe et psychiatre, professeur émérite au Collège de France ; Jean-Louis BENSOUSSAN – Médecin généraliste, membre du Collège de la médecine générale ; Nicolas BRUN Chargé de mission Santé, Union nationale des associations familiales (UNAF) ; Bernadette DEVICTOR – Présidente de la Conférence nationale de santé ; Pascale DURAND Chargée de mission, Fédération des Conseils de Parents d’Élèves ; Hélène FITZGERALD Médecin, Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public ; Mélanie HEARD Déléguée générale de l’Institut pour la démocratie en santé ; Clémentine LEQUILLERIER Maître de conférences, Institut droit et santé, université Paris-Descartes ; Thierry MAY Médecin, chef du service de Maladies infectieuses et tropicales au CHU de Nancy ; Anne-Marie MOULIN – Médecin, directeur de recherche émérite au CNRS ; Patrick PERETTI-WATEL Sociologue, Directeur de recherche, Inserm ; Vincent RENARD Médecin généraliste, Collège national des généralistes enseignants ; Geneviève RICHARD Médecin de santé publique ; Claire-Anne SIEGRIST – Pédiatre, Professeur de vaccinologie et de pédiatrie à l’Université de Genève ; Patrick ZYLBERMAN Professeur des universités (EHESP, HCSP)

Une réflexion sur “Les anti-vaccinaux participent-ils à la grande concertation nationale sur la vaccination ?

  1. Voici la contribution que j’avais envoyée le jeudi 15 septembre au soir :
    « Vaccin hépatite B : un signal très fort oublié suggère une proposition constructive.

    Deux études épidémiologiques en 2007 et 2008 portaient sur le lien éventuel entre la vaccination hépatite B, la sclérose en plaques (SEP) et plus généralement les atteintes démyélinisantes centrales (ADC) chez les enfants. Il y avait 154 ADC dont 80 SEP chez les vaccinés hépatite B (52%) contre 63 SEP parmi 195 ADC chez les non vaccinés (32%). Ces données produisent un signal très fortement significatif en faveur d’une évolution en SEP beaucoup plus fréquente chez les vaccinés hépatite B (moins d’une chance sur 10000 d’obtenir un tel écart par le seul hasard).
 Pour la compréhension : une sclérose en plaques est précédée d’une première atteinte démyélinisante qui n’évoluera pas toujours en SEP (comme un essai transformé au rugby). Les auteurs se devaient de comparer les taux de transformation en SEP chez les vaccinés et non vaccinés hépatite B.
 Les données publiées ne permettent pas de dissocier entre d’une part, les ADC simples (non SEP) qui seraient apparues, mais n’auraient pas évolué en SEP en l’absence de la vaccination hépatite B, et d’autre part les ADC qui auraient été provoquées par cette vaccination pour évoluer en SEP.

    Suggestion : permettre aux chercheurs qui le souhaitent d’étudier les données anonymes des études et de faire connaitre les résultats de leurs recherches sur un site dédié. Il est indispensable de sortir de la situation archaïque où des comités et des experts formulent des avis autoritaires et définitifs sur les aspects scientifiques des études épidémiologiques.
 La recherche scientifique sur les données épidémiologiques doit être ouverte à ceux qui le demandent. Une démarche scientifique authentique rime avec humilité, ouverture et interrogation. »

    Le vendredi 16 je ne l’ai pas trouvée bien que le compteur soit passé de 5 au soir du 15 à 19 puis 32 puis 165 le vendredi. Elle sera publiée beaucoup plus tard quand il y aura devant-elle des centaines d’autres contributions. Je l’ai trouvée le dimanche, il y avait alors plus de 900 messages sur le thème libre. Elle était à sa place en n°5 et datée du 15. Mais j’ai dû remonter la pente par groupes de 5, depuis plus de 900 jusqu’à 0, c’est très, très long et dissuasif. Ainsi personne ne l’aura lue alors que si elle avait été publiée le vendredi matin plusieurs centaines de visiteurs auraient pu la lire. De plus on ne peut la reposter sous peine de suppression…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s