Votre enfant est fiévreux : êtes-vous prêts à payer 15 euros pour chatter avec un vrai pédiatre ?

 

Bonjour

En médecine, l’argent est partout, il suffit d’un peu d’imagination. Aujourd’hui pediatre-online.fr. Feu vert du Conseil de l’Ordre.  C’est une plateforme aux frontières de l’ubérisation. Ses créateurs propose aux parents inquiets de la santé de leur progéniture d’entrer en contact téléphonique avec un pédiatre (coût : 3 euros/minute), ou de discuter en ligne avec lui, le « chat » étant alors facturé 15 euros. Les parents peuvent aussi envoyer des photos ou des vidéos de leur enfant au médecin qu’ils ne connaissent pas.

Cela ressemble fort à une consultation médicale désincarnée, mais ce n’en est pas une. « Pediatre-online.fr  n’a pas vocation à remplacer une consultation ou un service d’urgence » assurent les promoteurs. C’est une initiative quasi citoyenne pour calmer les angoisses parentales et désengorger les services d’urgence hospitaliers. L’idée en revient à  un pédiatre strasbourgeois « ultra-connecté » le Dr Arnault Pfersdorff . On oriente le diagnostic et on rassure les parents. Le tout à distance. Et si le sachant pressent l’accident il met fin à la conversation, conseille d’aller aux urgences (et ne facture pas l’appel).

Vacances à l’étranger

Le Dr Pfersdorff est certain qu’il y à là un vrai marché : « 82% des enfants qui viennent aux urgences pédiatriques n’ont rien à y faire et que 68% des bassins de vie en France ne comptent aucun pédiatre libéral ». Sa cible ? « Les familles qui résident dans des déserts médicaux mais aussi les expatriés et les parents en vacances à l’étranger, ainsi que tous les parents « très connectés » ». La plateforme sera dans un premier temps active de 7h à 9h, de 12h à 14h et de 19h à 22h – soit en dehors des horaires habituels des pédiatres libéraux et hospitaliers.

Ces tranches horaires  augmenteront bientôt, tout comme le nombre de pédiatres travaillant pour la plateforme. Une trentaine d’entre eux (parmi lesquels de « jeunes retraités »), ont d’emblée été engagés pour assurer les permanences. Ils seront rémunérés à l’heure (et non en fonction du nombre d’appel traités). Totale indépendances des laboratoires pharmaceutiques.

Feu vert ordinal

L’aval du Conseil national de l’Ordre des médecins, vraiment ? « Nous avons pensé qu’il était préférable que les personnes puissent s’adresser à un site où la compétence pédiatrique des médecins qui apportent leur concours est certaine, plutôt que d’avoir recours à des sites internet où on ne sait pas qui apporte un conseil de portée générale », explique (sagement) le Dr Jacques Lucas, vice-président du Conseil national de l’Ordre des médecins, en charge des questions numériques.

Pediatre-online.fr a été lancée sur la base d’un investissement de 200.000 euros. Ses créateurs visent le recrutement dès l’an prochain, « d’une centaine de pédiatres répartis sur tout le territoire ». En médecine, l’argent est partout, il suffit d’un peu d’imagination.

A demain

 

Une réflexion sur “Votre enfant est fiévreux : êtes-vous prêts à payer 15 euros pour chatter avec un vrai pédiatre ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s