Marisol Touraine est «attristée» par les récents suicides de plusieurs infirmiers hospitaliers

 

Bonjour

Comment en parler ? La ministre de la Santé l’a fait publiquement ce mercredi 28 septembre. C’était lors de la Quatorzième édition des Journées nationales d’étude des  directeurs des soins » 1. Thème : « Au cœur des réformes, partager des valeurs, manager dans la confiance » (sic). Cela se passait à Joué-les-Tours, en Indre-et-Loire, un « département cher » à Marisol Touraine. Nous étions. Voici ce que la ministre a déclaré aux « directeurs des soins » 1 :

« Je voudrais m’adresser, à travers vous, à toute la communauté soignante et leur dire combien j’ai été attristée d’apprendre le décès par suicide de plusieurs infirmiers au cours des dernières semaines. Je suis particulièrement mobilisée pour que ces actes tragiques soient considérés avec toute l’attention qui s’impose. Je sais aussi que face à ces drames, vous êtes en première ligne pour accompagner les équipes et renforcer les collectifs de travail, gage de solidarité et d’entraide. Je veux vous remercier pour votre engagement quotidien.

C’est pour apporter des réponses concrètes à cette situation particulièrement préoccupante que je présenterai très prochainement un plan pour l’amélioration de la qualité de vie au travail des professionnels de santé. Ce plan vous concerne directement dans l’attention que vous portez aux personnels pour mieux prendre en charge les risques psychosociaux et renforcer la prévention. C’est l’aboutissement du travail de fond que j’ai engagé sur cet enjeu qui nous concerne tous. Je veux que vous soyez associés à l’élaboration de son plan. »

Hymne hospitalier

« Attristée » ? Il n’est pas certains que ce soit le bon mot. Une fois encore on a pu observer la grande difficulté,  pour la ministre de la Santé, d’évoquer ce que peut représenter la mort pas suicide de soignants au sein de l’hôpital public. Il y eut la difficulté rencontrée après la mort, par défenestration, du Pr Jean-Louis Mégien à l’Hôpital européen Georges-Pompidou. Il y a aujourd’hui « le décès par suicide de plusieurs infirmiers au cours des dernières semaines ». « Attristée », vraiment ? « Préoccupée » ?

Pour le reste ce fut un bien beau discours ministériel, un hymne à l’hôpital et à la fonction hospitalière. Un discours truffé de concepts, de groupements et de territoires,  et de formules jargonesques. Un discours qui dit tout du grand trouble identitaire d’un monde hospitalier qui ne sait plus très bien ni qui il est, ni où il va.

A demain

1 Peu connu du grand public le « directeur des soins » est un fonctionnaire de catégorie A de la fonction publique hospitalière. Il est assimilé aux deux corps de direction de la fonction publique hospitalière que constituent les directeurs d’hôpital et les directeurs d’établissement sanitaire, social et médico-social.

Son statut est défini par le décret no  2002-550 du 19 avril 2002 modifié portant statut particulier du corps des Directeurs des soins de la fonction publique hospitalière. Le directeur des soins peut exercer son activité dans les établissements publics de santé, les hospices publics, les maisons de retraite publiques et le centre d’accueil et de soins hospitaliers de Nanterre.

Une réflexion sur “Marisol Touraine est «attristée» par les récents suicides de plusieurs infirmiers hospitaliers

  1. Tout compte fait le silence était presque préférable …Alors que la division est un mode de management notoire prétendre renforcer le collectif de travail est un chef-d’oeuvre de novlangue …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s