Poisons et toxiques dans les aliments pour les tout-petits ? Un bilan moins figue que raisin

 

Bonjour

Bonne nouvelle. Le Parti Communiste Français n’est plus ce qu’il a été ; mais on peut juger le bilan dressé « globalement positif ». Nous disposons enfin, ce 28 septembre 2016, de la première photographie officielle des « expositions alimentaires » des enfants de moins de trois ans. Ces données sont disponibles sur le site de lAnses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail).

Il s’agit ici de l’Etude de l’alimentation totale infantile (EATi) qui couvre en plus de 95 % du régime alimentaire des tout-petits. Près de 670 substances ont été analysées. « Cette étude confirme le bon niveau de maîtrise sanitaire au regard des valeurs toxicologiques de référence, puisque pour la plupart des substances évaluées, le risque peut être écarté » rassure l’Anses.

Arsenic et nanoparticules

Pour autant certains points méritent selon elle une vigilance particulière : parmi les substances ou familles de substances pour lesquelles le risque n’a pu être écarté, seize nécessitent une réduction de l’exposition, dont neuf de manière prioritaire (des métaux lourds comme l’arsenic ou des polluants organiques persistants comme le  PCB). 1 Prudente l’Anses recommande donc « des actions visant à diminuer l’exposition de la population infantile à ces substances ».

Elle souligne aussi la nécessité d’étudier le risque lié aux préparations à « létat nano-particulaire » – et  engagera prochainement un travail d’évaluation des risques concernant les « nanomatériaux » présents dans l’alimentation, chez l’enfant comme chez l’adulte.  Il faut aussi compter avec la question des effets de type « perturbateurs endocriniens » des substances chimiques, c’est également un « défi majeur » dans l’évaluation de risques liés à l’alimentation.

« Préparations infantiles » …

Ce n’est pas tout : l’Agence rappelle qu’il ne faut pas introduire des aliments autres que les « préparations infantiles » avant l’âge de six mois et, par la suite, varier le régime alimentaire et les sources d’approvisionnement. De plus, l’Agence rappelle que seuls le lait maternel ou les « préparations infantiles » permettent de couvrir les besoins du nourrisson. Le « lait courant », quelle que soit l’espèce animale productrice, n’est pas adapté aux besoins nutritionnels des enfants de moins d’un an.

Bilan « globalement positif », donc, qui sera sans doute critiqué et noirci par les écologistes extrêmes. Reste, au moins, une question : que sont ces « préparations infantiles » que l’Anses impose aux parents dès lors que la maman n’allaite plus ? Et que faut-il entendre par « lait courant » ? Il serait bon que l’Anses éclaire ici les parents. Interrogée, l’Agence répond:  les «préparations infantiles»  sont « le lait premier âge avant 6 mois et le lait deuxième âge, de 6 mois à un an ». Quant au «lait courant»  c’est, tout bonnement, le lait de vache (ou de chèvre) qui n’est pas adapté aux besoins nutritionnels des enfants de moins de 12 mois.

A demain

1  Il s’agit de substances « pour lesquelles un nombre non négligeable d’enfants présente une exposition supérieure aux valeurs toxicologiques de référence » : arsenic inorganique, plomb, nickel, PCDD/F, PCB, mycotoxines T-2 & HT-2, acrylamide, déoxynivalénol et ses dérivés et furane.. Pour sept autres substances, notamment l’aluminium, le cobalt, le strontium, le méthylmercure, le sélénium, le cadmium et la génistéine chez les consommateurs de soja, le risque ne peut être écarté.

L’exposition à certaines de ces seize substances avait déjà été jugée préoccupante lors de travaux antérieurs de l’Agence. Par ailleurs, douze minéraux d’intérêt nutritionnel ont été analysés. Les résultats montrent que la couverture des besoins nutritionnels est globalement satisfaisante. Toutefois on observe des insuffisances d’apport pour le zinc, le calcium et le fer ou des excès d’apport pour le zinc et le calcium en fonction de l’âge de l’enfant.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s