L’histoire du nutritionniste hypermédiatique qui pourrait être sevré d’exercice durant deux ans

 

Bonjour

Jusqu’où un médecin peut-il tremper le doigt dans la confiture des médias ? La question est rarement posée sous cette forme. Elle l’est aujourd’hui au plus haut niveau : le Conseil d’Etat. La plus haute juridiction administrative est en effet saisie d’une affaire assez croustillante, celle du Dr Jean-Michel Cohen, « intervenant en nutrition qui opère régulièrement dans les médias et sur Internet ». Qui ne l’a entendu? Maigrir, maigrir, maigrir. Depuis quinze ans, innombrables ouvrages grand public, innombrables émissions de radio et de télévision. Wikipédia précise que « Jean-Michel Cohen est une marque déposée par Jean-Michel Cohen ». Et ajoute :

« Jean-Michel Cohen est proche des groupes Nestlé et Danone, il anime notamment un blog sur le site savoirreduiresoncholesterol.com, propriété du groupe Danone, et intervient aux côtés de la fondation Nestlé France. Il a été également membre du comité scientifique du Global Stevia Institute, émanation de la co-entreprise entre les sociétés Purecircle et Tereos, visant à promouvoir l’usage des édulcorants extraits de Stevia. »

Gourmandises

Puis, un jour, lassé, l’Ordre national se saisit sérieusement de son cas – comme vient de le rappeler Le Quotidien du Médecin (Stéphane Long). Le 12 novembre 2015, la chambre disciplinaire nationale de l’Ordre lui interdit d’exercer la médecine pendant deux ans – dont un avec sursis. Toute le dossier est exposé à la perfection sur le comme l’a récemment révélé le site buzzfeed.com : « Le business gourmand de l’omniprésent Dr. Jean-Michel Cohen ».

L’Ordre a jugé que le Dr Cohen était coupable d’avoir « méconnu l’interdiction de pratiquer la médecine comme un commerce et l’obligation de s’abstenir de tout procédé publicitaire ». Il lui reproche notamment de graves manquements déontologiques liés à sa participation à un site web payant de coaching pour perdre du poids.

Puis, coup de théâtre :  le 27 juin dernier, le Conseil d’État suspend la sanction ordinale à la demande du médiatique nutritionniste qui s’était pourvu en cassation. Dans sa décision du 27 juin, le Conseil relève qu’il existe de sérieuses raisons pour annuler le jugement de la chambre disciplinaire ordinale et infirmer « la solution retenue par les juges du fond »« Je n’ai aucun doute sur le fait que le Conseil me donnera raison » vient de confier au Quotidien du Médecin le Dr Cohen qui dénonce un « acharnement de l’Ordre ». Le Conseil d’Etat dira dans les prochains mois s’il y a lieu d’annuler la sanction pour des motifs d’erreur de droit, de vice de forme ou de violation de la loi

Blâme effacé

Une vielle histoire, déjà, que les affrontements avec l’Ordre. En 2009, il avait obtenu de la chambre disciplinaire nationale l’annulation d’un blâme prononcé à son encontre en 2008 par l’Ordre d’Ile-de-France. En 2014 la chambre disciplinaire régionale le blâme. Le Conseil national fait appel et demande « une sanction plus sévère », ce qu’il obtient en 2015 avec une suspension de deux ans dont un avec sursis. On connaît désormais la suite. Pas encore la fin.

Pour sa défense le Dr Cohen a toujours expliqué qu’il ne voyait pas d’incompatibilité entre son activité « d’expert en nutrition » et sa « qualité de médecin ». Ou encore que les conseils nutritionnels délivrés sur Internet, s’ils sont payants, ne présentent aucun caractère médical. Voilà une défense qui ne manque pas de sel.

A demain

 

Une réflexion sur “L’histoire du nutritionniste hypermédiatique qui pourrait être sevré d’exercice durant deux ans

  1. Ton histoire ne manque pas de sel . Ce nutritionniste porte le nom d’une des douze tribus d’Israel

    Envoyé de mon iPhone

    >

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s