Cancer du sein : Marisol Touraine entend-elle les accusations visant l’environnement ?

 

Bonjour

En France le cancer du sein tue prématurément 12 000 femmes chaque année en France. Le discours officiel est clair : « pour combattre cette maladie, la meilleure arme, c’est le dépistage ». « S’il est détecté tôt, ce cancer est guéri dans neuf cas sur dix ». Nous assistons une nouvelle fois, avec Octobre Rose, à une multiplication des initiatives visant à rappeler la gravité de cette maladie et à sensibiliser les femmes à l’importance du dépistage. Marisol Touraine salue publiquement cette mobilisation. Et  annonce parallèlement une « rénovation profonde du programme de dépistage organisé ». On n’en saura pas plus avant la fin de l’année.

On ne peut, pour l’heure, que se reporter aux recommandations remises à la ministre par l’Institut national du cancer (INCa), sur la base du rapport du comité d’orientation de la concertation citoyenne et scientifique lancée il y a un an sur le sujet 1. Il y est notamment question « de développer  un parcours plus personnalisé, fondé sur une meilleure information des femmes, mieux coordonné et impliquant davantage le médecin traitant ».

Cancer épidémique

Et puis, dans ce contexte il faut compter avec la sortie en librairie, aujourd’hui, du très médiatisé « Cancer du sein ; en finir avec l’épidémie » d’André Cicolella (membre de la commission santé d’Europe-Ecologie les Verts, administrateur de la Fondation sciences citoyenne et président de l’association Réseau Environnement Santé) :

« Pourquoi le nombre de cancers du sein dans le monde a-t-il doublé entre 1990 et 2013 ? Pourquoi la Belgique connaît-elle vingt-deux  fois plus de cas que le Bhoutan ? Pourquoi note-t-on des écarts importants entre pays de même niveau de développement, voire entre régions françaises ? Pourquoi les jeunes femmes sont-elles de plus en plus touchées ?

 « Des facteurs tels que le vieillissement de la population ou les progrès du dépistage n’expliquent que très partiellement l’épidémie qui touche toute la planète. Si les cancers du sein se multiplient, c’est que les facteurs de risque présents dans notre environnement quotidien se sont multipliés.

 « S’appuyant sur les enquêtes scientifiques les plus récentes, André Cicolella passe au crible tous ces facteurs environnementaux, du DDT des années 1950 au bisphénol A aujourd’hui en passant par l’alimentation, la sédentarité ou les conditions de travail. La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de faire reculer l’épidémie, à condition de bien identifier ses causes et de mener les politiques publiques adéquates. »

 Stress au travail

André Cicollela dont les propos médiatiquement mis en scène ont conduit  l’Association Française pour l’Information Scientifique(AFIS) à accuser France Info et L’Obs, comme on a pu le voir il y a quelques jours. André Cicollela qui était à nouveau l’invité privilégié, aujourd’hui, du « 13 heures » de France Inter. Le même message. C’est une « épidémie » ; « si les cancers du sein se multiplient, c’est que les facteurs de risque présents dans notre environnement quotidien se sont multipliés ».

Quels risques ? Tous, la contamination chimique durant la gestation, les solvants, l’alcool, le tabagisme. Mais aussi les perturbateurs endocriniens, le travail de nuit, le stress au travail, notamment chez les avocates et les journalistes. Tilt. Rien n’est dit sur le dépistage, rien sur la guérison. Qu’entendent, ici, les femmes ? Que fera Marisol Touraine des accusations publiques de ce lanceur d’alerte ? Toutes les alertes sanitaires se valent-elles ?

A demain

 1 On peut lire ici la lettre de recommandations de l’INCa, ainsi que le rapport du comité d’orientation de la concertation citoyenne et scientifique sont consultables sur le site de l’Institut

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s