Renaud, le chanteur : ses alcools et son tabac. Certains médias «croisent les doigts». Ou pas

 

Bonjour

Et maintenant ?  Depuis le début du mois d’octobre le chanteur Renaud s’est lancé dans une « tournée marathon ». Un marathon après neuf ans d’absence et des « excès en tout genre ». Une plongée en apnée qui n’a rien arrangé. Depuis quelques jours les critiques se font jour dans les médias. Les mêmes médias qui, hier encore, saluaient l’abstinence alcoolique du barde médiatique.  Ainsi Télérama :

« La voix ? Comme on l’imagine : cassée et souvent déraillante — mais avec force. Ce n’est pas nouveau : si Renaud n’a jamais eu une voix de ténor, cela fait au moins vingt ans qu’il l’a abîmée, et qu’il doit faire avec le peu qui lui reste. Pas de miracle donc de ce côté-là… sauf sur le medley final où, porté par l’entrain général et le rythme soutenu des chansons, il se remet presque à chanter bien. En tout cas : à chanter vraiment. Sur d’autres titres emblématiques — En cloqueMorgane de toi —, le public prend largement le relais et Renaud ne s’en plaint pas : ‘’Vous chantez bien mieux que moi’’»

« Le plus dur, c’est ça, c’est de grimper, de retrouver un peu plus qu’un semblant de voix, et sur Les Mots, basculer en soi » écrit bellement, dans Le Monde, l’inusable et épatant Francis Marmande

Luciano Pavarotti et eau minérale

Sa voix ?  « Je n’ai jamais été Pavarotti ! » s’est justifié Renaud dans une interview accordée à i>Télé. Je n’ai jamais chanté comme un cador, mais ça ne va pas trop mal malgré les critiques journalistiques pas très sympathiques… On critique ma voix, mais c’est ma voix de 64 ans. Je ne chante plus comme à 20 ans, c’est sûr ! »

Et puis voici Le Point (Marc Fourny) :

« Il faut dire que les litres de pastis et les deux paquets et demi de clopes quotidiens n’ont pas arrangé les choses quand Renaud, redevenu Renard, s’enfonçait dans la solitude et la déprime. Mais c’était hier, désormais le Phénix a changé ! Vraiment ? Il reconnaît qu’il continue à se griller quelques cigarettes, sans pour autant retomber dans une consommation excessive. Et il a récemment confessé s’offrir de temps en temps une petite bière, ou deux… ‘’Je n’ai pas signé pour être un saint, un moine, ou m’abstenir toute ma vie durant à l’eau minérale’’, a-t-il reconnu dans une interview, sur BFM TV. On croise les doigts… »

La tournée de Renaud comporte encore plus d’une centaine de dates jusqu’à l’été prochain, avec les grands festivals d’été. Environ 400 000 places ont d’ores et déjà été vendues. L’homme n’a pas signé « pour être un saint ». Pour autant la construction médiatique est là, qui a fait de Renaud un ressuscité de la maladie alcoolique, un Phénix. Les médias croisent-ils vraiment les doigts ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s