Suicides dans les hôpitaux publics : officiellement informée, Marisol Touraine va concerter

Bonjour

C’est un « communiqué de presse » en forme de dernière sommation – ou presque. Il est, ce jour, signé de l’Association Jean-Louis Mégnien de lutte contre la maltraitance et le harcèlement au sein de l’hôpital public. Dix mois après le bureau de cette association a été reçu le 21 octobre 2016 par Etienne Champion, directeur de cabinet de la ministre des affaires sociales et de la santé. M. Champion  est un énarque de la promotion 2004, (dont sont aussi issus Emmanuel Macron et Boris Vallaud). Sa biographie officielle dit aussi de lui qu’il « est bien connu des syndicats ». Et ce au motif qu’il a « exercé la fonction de chef du bureau ‘’relations avec les professionnels de santé’’ au sein de la Sécurité sociale de 2004 à 2007. »

« Nous avons développé certains points du manifeste de l’association, dont M. Etienne Champion avait pris connaissance, nous dit aujourd’hui le bureau de l’association.Nous avons insisté sur la distinction à opérer entre les aspects personnels et interindividuels intervenant dans la maltraitance et le harcèlement, et leurs déterminants structurels.  Nous avons exprimé notre crainte de voir se propager au sein de l’hôpital public ce qu’il s’est passé à la Poste ou chez Orange, une épidémie de suicides et de tentatives de suicide dans un contexte de harcèlement institutionnel lié à l’évolution managériale mise en œuvre dans les établissement publics de santé depuis la loi hôpital, patients, santé et territoires (HPST) de 2009 et non corrigée depuis. »

Virulences

Ce propos associatif est clair et d’une particulière virulence :

« La logique comptable et la transformation d’un service public de santé en « entreprise » conduisent à un conflit de valeurs et à une souffrance des agents qu’accentuent les restrictions budgétaires et la politique du chiffre.

« L’omnipotence des dirigeants administratifs au sein de leur établissement ainsi que leur dépendance à l’égard d’objectifs intenables imposés par leur tutelle aggravent les tensions et concourent à ce harcèlement institutionnel.

« L’Association a rappelé qu’elle agissait auprès de l’opinion publique pour l’informer des risques encourus par l’hôpital public du fait de ces évolutions dangereuses qui retentissent sur la qualité des soins et leurs résultats. Elle agit aussi au niveau du Parlement pour que les changements législatifs nécessaires à la lutte contre les diverses formes de maltraitance et de harcèlement soient prochainement adoptés. »

 On sait, notamment grâce à cette action associative, que les cas de maltraitance et de harcèlement sont très nombreux et que ce phénomène est répandu dans toutes les régions françaises. Certaines tentatives de suicide ou suicides liés en partie au travail ont été rendus publics, mais on en dénombre beaucoup d’autres.

On sait aussi que même quand des décisions de justice ont été rendues sur des faits de harcèlement, elles ne sont pas toujours respectées : les harceleurs sont épargnés et leurs victimes ne sont pas protégées. On sait enfin que les comportements de maltraitance et de harcèlement sont rarement punis et que l’absence de sanctions encourage ces comportements, alors qu’ils devraient être sévèrement sanctionnés dans un but de réparation et de dissuasion.

Négligences et inattentions administratives

M. Champion a écouté tout cela. Puis il a bien réceptionné « plusieurs dossiers dont certains sont graves et urgents ». Il a aussi entendu les accusations quant au « manque d’attention » des responsables administratifs à ces phénomènes, et « leur négligence face aux alertes qui ont été données dans plusieurs cas tragiques, comme à l’hôpital européen Georges Pompidou ou à l’hôpital de Saint Calais ».

Pour finir Etienne Champion a fait une annonce : Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé va « organiser une concertation sur les risques psycho-sociaux à l’hôpital dans le but de prendre des mesures d’ici la fin de l’année 2016 ».  Mme Touraine va concerter (1) et l’Association Jean-Louis Mégnien sera auditionnée. Dix mois après, c’est bien le moins.

A demain

1 Concerter. Étudier, préparer une question, seul ou en accord avec d’autres personnes. Concerter qqc.; concerter qqc. avec qqn. Ces prélats concertèrent une lettre au pape (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 258).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s