Cigarette électronique libérée : les buralistes aimeraient parapher l’armistice historique

 

Bonjour

Alliés possibles ou ennemis jurés ? S’intéresser à l’incurie française de la lutte contre le tabac impose de faire grand cas des buralistes. Et de leur site lemondedutabac.com. On se souvient du dernier rebondissement de « l’affaire cigarette électronique » : alors que l’on marchait vers Verdun le Pr Benoît Vallet, Directeur Général de la Santé annonça  « souhaiter rencontrer en urgence les associations afin de trouver une porte de sortie qui puisse éviter un contentieux dommageable à une collaboration nécessaire pour ‘’ inscrire le vapotage dans les outils d’aide au sevrage tabagique’’ ».

Les « associations » ? Entendre SOVAPE – www.sovape.fr, FÉDÉRATION ADDICTION www.federationaddiction.fr, SOS ADDICTIONS – www.sos-addictions.org RESPADD – www.respadd.org et Tabac & Liberté – www.tabac-liberte.com.

Outils de sevrage

Ces cinq associations militantes révélaient aussi le contenu d’un mail que leur avait adressé le Pr Vallet :

« Notre objectif est bien de pouvoir inscrire le vapotage dans les outils d’aide au sevrage tabagique, et ce à partir de l’état des connaissances scientifiques. C’est dans cet esprit que le Ministère a proposé un groupe de travail sur les produits du vapotage.  La Direction Générale de la Santé est pleinement investie dans la réduction des risques en matière d’addictions. Ce concept, né en faveur des usagers de drogues, doit nous permettre de repenser notre action et notre communication à l’égard de la lutte contre le tabac. »

Glacis de Marisol Touraine

Rien moins qu’un coup de tonnerre, un éclair de lumière, quand on connaît le glacis décrété par Marisol Touraine depuis qu’elle est ministre de la Santé. Ou un armistice si l’on préfère les métaphores guerrières. C’est dans ce contexte qu’il faut lire le site des buralistes. Ou plus précisément quelques lignes euphémisantes datées de ce 29 octobre :

 « On peut penser que la Confédération des buralistes aura un mot à dire sur le sujet, la grande majorité des buralistes commercialisant désormais des produits de vapotage. »

 Qu’en dira le Pr Benoît Vallet ? Qu’en diront les associations ? Rien, dans la politique menée depuis qu’elle existe, n’a jamais laissé espérer que la Confédération des buralistes puisse, un tant soit peu, partager l’objectif de la réduction des risques tabagiques. Est-ce consubstantiel ? Passer l’éponge ? Parier sur l’humanité cachée du vendeur de tabac ? Faire du passé une rase table ? Ouvrir la salle de la signature de l’armistice ?

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s