Donneriez-vous un peu de votre sang contre une petite louche de caviar ? Exercice éthique.

Bonjour

La veille on dressa l’oreille. Page 12 de l’édition d’Indre-et-Loire La Nouvelle République célébrait le centenaire de la naissance du grand Charles Barrier – le premier restaurant mythique de Tours (avant l’arrivée de Jean Bardet). En tête de la colonne de gauche, une brève « santé » titrée « Un don du sang gastronome aujourd’hui » :

« Don du sang particulier aujourd’hui à la mairie de Tours avec l’opération don gastronome. Pour résumer : allier un geste solidaire avec un moment de plaisir et de découverte. Une initiative de l’Etablissement Français du Sang et de la Table ronde française. Quatre chefs tourangeaux vont concocter des collations sucrées salées pour remercier les donneurs. Le but avoué est d’attirer le maximum de donneurs et surtout de nouveau donneurs. »

Fricassée de crustacés

 Voilà bien, pour résumer, un aveu. Recruter en appâtant avec du sucré-salé…. On allait oublier quand on tomba sur la page 17 de l’édition d’aujourd’hui : « Les donneurs choyés comme au restaurant » (Alexandre Salle). Extraits :

« Lisette bretonne au citron, fricassée de crustacés avec sa crème d’aneth, faisselle au miel, soupe au chocolat et panna cotta au chocolat blanc. Ce n’est pas le menu d’un restaurant gastronomique, mais bien la collation réservée aux donneurs de sang.

Quatre chefs tourangeaux (Alain Couturier de La Roche Leroy, Thierry Jimenez de L’Auberge du XIIe siècle, Julien Perrodin, du Barju et Pauline Teston Unger, des Linottes) ont concocté, hier après-midi, 250 assiettes pour les donneurs. ‘’C’est bon, ça change du jambon blanc et de la compote servis habituellement, savoure Jocelyne. En plus de donner mon sang, j’ai découvert de nouveaux goûts comme le poisson cru que je n’apprécie pas trop. Là, c’était excellent ! ‘’ »

Passer gratuitement du jambon blanc à la crème d’aneth ? Jocelyne n’a pas flairé le piège.

Bien évidemment les chefs se sont mis aux fourneaux bénévolement. « Il faut savoir donner de son tempsexplique  Thierry Jimenez. Donner son sang, c’est une tradition familiale, mon père donnait beaucoup, ça me rappelle des souvenirs. Je partage ce moment-là avec les donneurs. Comme dans mon restaurant, je vais les voir pour savoir s’ils ont apprécié leur plat. Généralement, ils sont détendus et souriants. »

Confondre un donneur et un client ? Thierry Jimenez ne saisit pas la nuance.

Pied de cochon farci au foie gras

Ainsi donc, l’opération est menée sous l’égide du club Table Ronde Française et de l’Établissement Français du Sang (1). « On espère récupérer 175 poches de sang, confie Grégory Chesneau, président local du club. On a mis les petits plats dans les grands, on est ambitieux. Lors des sept éditions précédentes dans des hôtels en périphérie de la ville, on avait récolté 80 à 90 poches. »

« Les volontaires sont au rendez-vous. Le festin aide à faire passer la pilule. ‘’J’ai horreur des aiguilles, c’est la première fois que je donne mon sang, j’ai réussi à relever ce défi, révèle Cécile. Et le plat à l’air très bon !’’ 

« Sur leur lit, les donneurs ont un point de vue imprenable sur la salle des mariages. ‘’En plus du repas, on savoure le décor, annonce Carine. J’ai suggéré de repeindre le camion de collecte comme ce plafond !’’  Avec 195 poches récoltées, le club a déjà prévu de réserver la salle des mariages l’an prochain pour réitérer ce don du sang gourmand. »

Combien récolterait-on en appâtant avec du homard et quelques louches de caviar ? Terrine aux trois poissons, matelote d’anguilles, sandre rôti au beurre blanc, pied de cochon farci au foie gras et à la truffe, baba au rhum et fruits frais ? A partir de quand le don cesse-t-il de l’être ? A partir de quand achète-t-on du sang ? Est-ce bien ainsi que l’on répare les vivants ?

A demain

1 Cette participation ne manque pas d’étonner. L’article D1221-1 du code la santé publique dispose ainsi : « Le don de sang ou de composants du sang ne peut donner lieu à aucune rémunération, directe ou indirecte. Sont notamment prohibés à ce titre, outre tout paiement en espèces, toute remise de bons d’achat, coupons de réduction et autres documents permettant d’obtenir un avantage consenti par un tiers, ainsi que tout don d’objet de valeur, toute prestation ou tout octroi d’avantages »

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s