Chaque jour, le virus rougeoleux tue 400 enfants non vaccinés. Qu’en pense le Pr Henri Joyeux ?

Bonjour

Scandale ? C’est une maladie virale qui devrait être éradiquée grâce à la vaccination. On la tenait pour vaincue : elle reprend sa progression. En 2014 on avait recensé 114 900 décès prématurés dans le monde. En 2015, la rougeole a tué 134 200 enfants  de moins de cinq ans – soit entre 350 à 400 par jour.

Grâce à la vaccination anti-rougeoleuse ces morts avaient diminué de 79% entre 2000 et 2014. Cette vaccination  avait permis à 17,1 millions d’enfants de ne pas mourir des complications de cette infection virale. Tout ceci, dit l’OMS, « faisait de ce vaccin le meilleur investissement dans la santé publique ».

Tout ceci est du passé. Dans une étude publiée jeudi 10 novembre, quatre organisations internationales –  (l’OMS, l’Unicef, les CDC américains et The Global Alliance for Vaccines and Immunization – GAVI) – alertent sur les insuffisances des progrès dans la lutte contre la rougeole. Insuffisances des progrès – on appréciera l’euphémisme.

Le phénomène concerne pour une large part des pays où vivent des populations défavorisées : Ethiopie, République démocratique du Congo, Inde, Indonésie, Nigeria et Pakistan. De nouvelles flambées rougeoleuses épidémiques sont aussi observées : le nombre de personnes touchées a augmenté d’un tiers en Afrique – il augmente aussi dans les pays de la région Méditerranée et …. de 83 % en Europe avec notamment une épidémie qui a touché l’Allemagne. La France, on le sait, n’est nullement épargnée (157 cas en 2015,  267 en 2014). On en connaît la cause : des taux de couverture vaccinale trop faibles – de très loin inférieures aux recommandations officielles. Le fruit conjoint d’une désaffection et/ou de crainte de la vaccination ; quand ce n’est pas une opposition radicale, structurée, militante.

Henri Joyeux et Marisol Touraine

Faut-il le redire : l’objectif d’augmentation de la couverture vaccinale vise non seulement à protéger directement les sujets vaccinés, mais également à protéger de la contamination les sujets vulnérables (nourrissons de moins d’un an, femmes enceintes, personnes immunodéprimées) – toutes celles et ceux qui sont à risque de formes graves, à travers une immunité de groupe. L’InVS rappelait l’an dernier qu’au cours de l’épidémie de 2008-2011 dix personnes, en France, étaient mortes. Parmi elles, sept personnes étaient des personnes vulnérables, âgées de 10 à 30 ans, dont les décès auraient pu être évités si ces personnes avaient été protégées de la maladie par un entourage immunisé.

En 2015, la rougeole a tué 134 200 enfants de moins – soit entre 350 à 400 enfants par jour.  On aimerait, dans ce contexte, entendre les « anti-aluminium » ou, mieux, Pr Henri Joyeux qui, avec un considérable succès, prêche à sa façon contre les vaccinations. Entendre également la ministre de la Santé.

A demain

 

Une réflexion sur “Chaque jour, le virus rougeoleux tue 400 enfants non vaccinés. Qu’en pense le Pr Henri Joyeux ?

  1. Comme à chaque fois vous récitez votre « catéchisme »

    Avez lu le texte du 10 mai 2012 sur la rougeole que CMT a écrit sur le blog du Docteurdu16 ?
    Sans doute pas. Votre texte serait sans doute alors très différent.

    Désolé je ne peux pas mettre de lien sinon mon commentaire ne passe pas .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s