Macron Emmanuel est-il pour ou contre la réédition du génome de l’espèce humaine ?

Bonjour

Il y a la France politique, l’atonie des écrans plats, le superficiel suicidaire des gazettes. Et puis il y a tout le reste. Dans la dernière livraison de Nature David Cyranoski révèle qu’une équipe chinoise dirigée par le cancérologue Lu You (Université du Sichuan) a, pour la première fois au monde, injecté à un patient atteint d’un cancer du poumon, des cellules modifiées génétiquement avec la technique CRISPR. Cela s’est passé le 28 octobre : “CRISPR gene-editing tested in a person for the first time”. La Chine étant ce qu’elle est devenue cet essai avait reçu l’approbation d’un comité d’éthique en juillet.

Les chercheurs chinois ont extrait les cellules immunitaires du sang du patient, « désactivé » un gène dans ces cellules en utilisant la technique CRISPR-Cas9 de réédition des génomes. Le gène désactivé code la protéine PD-1, gène qui « freine » certaines des réponses immunitaires cellulaires. Les cellules génétiquement modifiées, mises en culture, ont ensuite été injectées au patient, dans l’espoir que ces cellules immunitaires ainsi revivifiées « attaquent » et « détruisent » les cellules cancéreuses. Le protocole de l’essai clinique prévoit une deuxième injection.

Enfers dystopiques

Neuf autres patients seront inclus dans l’essai, qui recevront chacun deux, trois ou quatre injections. Cet essai a pour objectif d’évaluer la sécurité de cette approche expérimentale : les patients volontaires seront surveillés de près pour évaluer innocuité et efficacité. D’autres essais sont annoncés à Pékin, pour le traitement de cancer de la prostate, de la vessie et du rein ; ils sont en attente de validation et de financement. Aux Etats-Unis, un essai de thérapie génique somatique devrait démarrer début 2017, visant différentes lésions cancéreuses.

La compétition est lancée qui verra s’opposer bientôt la Chine aux Etats-Unis. Au-delà de cette application la technique CRISPR-Cas9 ouvre des perspectives sans précédent de modifications transmissibles des génomes humains. C’est la porte possiblement ouverte sur le transhumanisme et toutes les dystopies offertes par une génétique ne respectant plus l’éthique. C’est l’humanité en marche vers un avenir amélioré ou des enfers ressuscités. Pour l’heure Trump Donald fait du surplace. La France piétine. Quand Macron Emmanuel s’exprimera-t-il sur ce sujet essentiel pour l’avenir de notre humanité ?

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s