20 novembre 2016 : c’est ce jour-là qu’arriva le paquet neutre de tabac. François Fillon aussi

 

Bonjour

Ce devait être le sujet médiatique sociétal des jours à venir : l’arrivée de la neutralité chez buralistes de France. Puis, soudain, coup de tonnerre dans un ciel politique de moins en moins serein. François Fillon, donc,  né il y a soixante-deux ans au Mans. (Wikipédia demande de prendre garde à ne pas confondre avec François Villon, poète né on ne sait où à l’aube de la Renaissance).

 François Fillon, nouveau président putatif de la Vème République. Il grandit dans la petite ville de Cérans-Foulletourte (Sarthe) où il fréquente l’école communale laïque et prolonge une passion génétique pour les Austin-Healey ; étudie ensuite au collège privé de Saint-Michel-des-Perrais, à Parigné-le-Pôlin (d’où il est exclu provisoirement pour avoir jeté une ampoule lacrymogène en plein cours) ; inscrit ensuite au lycée Notre-Dame de Sainte-Croix, au Mans (d’où il est exclu pendant quelques jours pour indiscipline – a mené un rassemblement d’élèves demandant la démission d’une professeure d’anglais qu’il jugeait incompétente).

Le temps passe lentement, au Mans, dans les années qui suivent 1968. Admire le Général. S’engage chez les scouts avant de réussir (1972) un baccalauréat de philosophie et de rêver d’embrasser la profession bénie de journaliste international.  Devient, faute de mieux,  assistant parlementaire de Joël Le Theule, célèbre député de la Sarthe qui sera ministre de la Défense – peu avant de mourir devant ses yeux l’année précédent l’arrivée de la gauche au pouvoir.

Remous sociétaux

On connaît la suite et les failles béantes du sérail des journalistes politiques incapables de prévoir qu’il supplanterait Alain Juppé et Nicolas Sarkozy au premier tour de la « Primaire de la Droite et du Centre ». Aujourd’hui on s’interroge sur son programme que chacun peut trouver ici. Remous à prévoir si ce programme devait être appliqué stricto sensu. Sans parler des remous syndicaux on peut imaginer des remous sociétaux :

« S’il est bien entendu indispensable de défendre les valeurs familiales qui fondent notre société il est aussi nécessaire de prendre en comptes ses évolutions. Nous ne reviendrons pas sur le cadre juridique défini par les lois Bioéthique de 1994 : l’AMP restera interdite aux couples de femmes et aux femmes seules ; la GPA restera interdite à tous et les sanctions pénales sur le recours ou la promotion de la GPA seront renforcées. J’entends, en outre, conduire une action au niveau international en faveur de l’abolition de la GPA .

Concernant la loi Taubira, j’ai toujours dit qu’une simple abrogation n’était pas possible. Mais, sans remettre en cause le principe du mariage des couples de même sexe, les règles concernant la filiation doivent être réexaminées, car il y va de l’intérêt de l’enfant et cela prévaut pour moi sur toute autre considération. Je sais que le monde d’aujourd’hui amène à une grande diversité de situations. Je sais aussi que des couples homosexuels accueillent des enfants avec amour. Mais il ne me paraît pas légitime que la loi permette de considérer qu’un enfant est fils ou fille, de manière exclusive, de deux parents du même sexe. Sa filiation au sens biologique du terme, à l’égard d’un père et d’une mère, ne doit donc plus pouvoir être effacée par une adoption plénière. »

Cannabis, tabagisme et charcuterie

 Quid des addictions, du cannabis, de l’alcoolisme, du tabagisme ? « François Fillon s’est toujours contraint à une certaine réserve par rapport aux problèmes d’addictions en général et du tabac en particulier, note le site des buralistes. On retiendra, cependant, une récente montée en charge contre une éventuelle légalisation du cannabis.

Concernant les buralistes, l’ancien Premier ministre était monté vigoureusement au créneau contre le rapport Queyranne qui, juillet 2013, remettait en cause leur statut. Il s’était même fendu, à l’époque, d’une lettre au Premier ministre. »

20 novembre 2016. Pour l’heure les buralistes se plaignent. Leur site ne désemplit pas : témoignages de la désorganisation engendrée par l’arrivée progressive du paquet neutre. A partir d’aujourd’hui  toutes les livraisons Logista® aux buralistes sont neutralisées.  Avec La Montagne, allons dans la Creuse – et plus encore allons à Guéret. Rendez-vous au « tabac-presse-PMU Le Balto ». Ecoutons le patron :

« C’est une vaste plaisanterie. Les gens achèteront de la même façon et les plus pénalisés, ce sera d’abord nous, les buralistes. Quand on va recevoir les livraisons, il faudra bien vérifier, déjà. Pour les mettre en rayons, il faut qu’on trouve un système, peut-être par ordre alphabétique, pour les retrouver plus facilement. Et après, il faudra aussi qu’on explique aux clients. On voit bien déjà, avec les premiers paquets neutres, les gens nous disent : ce n’est pas ce que je prends d’habitude. Regardez les images qu’il y a dessus : on n’est plus dans un bureau de tabac, on est dans une charcuterie ! ».

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s