Avez-vous une idée de la fréquence des viols perpétrés en France ? Si non, L’INED vous répond

Bonjour

Jadis on ne posait jamais des questions comme celle-là : « Quelle aujourd’hui est la fréquence des viols et autres agressions sexuelles en France ? » « Dans quels contextes et à quels âges des femmes et des hommes sont-ils agressés sexuellement ? L’enquête « Violences et rapports de genre » (Virage), réalisée en 2015 par neuf chercheuses de l’Institut national d’études démographiques (INED) y répond. C’est là un tableau particulièrement inquiétant résultant des interrogatoires  d’un « vaste échantillon représentatif de la population âgée de 20 à 69 ans ».

« L’analyse de leurs déclarations permet de décrire en détail les violences sexuelles dont sont victimes les femmes et les hommes » assure l’INED :

Femmes âgées

« Les femmes rapportent des viols et des agressions sexuelles dans des proportions très supérieures à celles des hommes. D’après l’enquête Virage, 580 000 femmes (2,9 %) et 197 000 hommes (1,0 %) âgés de 20 à 69 ans sont victimes chaque année d’au moins une agression sexuelle, dont respectivement 62 000 femmes et 2 700 hommes  d’au moins un viol ou une tentative de viol (soit 1 femme sur 320 et 1 homme sur 10 000).

« Les agressions sexuelles – y compris les viols et tentatives de viol – au cours de l’année écoulée sont rapportées plus fréquemment aux jeunes âges : entre 20 et 34 ans, elles concernent une femme sur vingt, soit cinq fois plus qu’entre 50 et 69 ans. Toutefois, les femmes les plus âgées n’échappent pas aux violences : 1 % d’entre elles rapportent au moins un fait au cours des douze derniers mois. »

Viols de garçons avant 15 ans

L’analyse des agressions subies au cours de la vie laisse penser qu’une femme sur sept (14,5 %) et un homme sur vingt-cinq (3,9 %) ont, dans la France d’aujourd’hui, vécu au moins une forme d’agression sexuelle (hors harcèlement et exhibitionnisme).

En pratique c’est au sein de « l’espace privé », (dans les relations avec la famille, les proches, les conjoints et ex-conjoints, y compris les « petits amis ») que se produisent l’essentiel des viols et des tentatives de viol. Parmi les femmes victimes trois sur quatre ont été agressées dans ce cadre.

« La famille et l’entourage proche constituent un espace majeur de victimation : 5 % des femmes y ont subi au moins une agression depuis leur enfance et 1,6 % au moins un viol ou une tentative de viol. Ces violences se produisent principalement aux jeunes âges : 82 % des viols et des tentatives de viol subis dans la famille débutent ainsi avant les 15 ans de la victime. C’est également l’espace où les hommes déclarent le plus de viols et de tentatives de viol, qui débutent avant 15 ans dans près de 9 cas sur 10. »

Réduction des risques ?

A ne pas oublier : les violences dans le cadre des relations conjugales s’ajoutent aux violences subies dans la famille dès l’enfance et l’adolescence. Il en va de même pour les agressions sexuelles vécues tout au long de la vie dans le milieu du travail comme dans les espaces publics.

Reste, au-delà du malaise né de cette géographie chiffrée, les autres grandes questions : pourquoi en vient-on à agresser sexuellement autrui, pourquoi tente-t-on de le violer, pourquoi le viole-t-on ? Qui songe, au-delà des chiffres, à la prévention ? Peut-on imaginer, ici aussi, une politique de réduction des risques sexuels ? On ne pose jamais de  questions comme celles-ci. Pourquoi ?

A demain

1 Auteures : Christelle Hamel, Alice Debauche, Elizabeth Brown, Amandine Lebugle, Tania Lejbowicz, Magali Mazuy, Amélie Charruault, Sylvie Cromer et Justine Dupuis

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s