Le futur médicament contre l’Alzheimer ne sera jamais mis sur le marché (ni remboursé)

 

Bonjour

Hier encore c’était un espoir affiché, médiatiquement clamé. Aujourd’hui c’est un échec. Reconnu sinon assumé. Nous parlons du solanezumab gloire montante de la lutte contre la maladie d’Alzheimer. La déconfiture est annoncé depuis Indaniapolis par son producteur : la multinationale américaine Eli Lilly :  “Lilly Announces Top-Line Results of Solanezumab Phase 3 Clinical Trial”.

Précédent de peu l’autorisation planétaire de mise sur le marché l’essai clinique « EXPEDITION 3 » (2100 personnes souffrant d’une forme modérée de la maladie, étude de 18 mois contre placebo) n’a pas, c’est un euphémisme, confirmé les espoirs que la firme mettait dans son principe tenu pour être actif. Tout cela sera expliqué, dans le détail à San Diego et par vidéo le 8 décembre prochain (9:15 p.m. ET) :  http://www.ctad-alzheimer.com. 

Orgueils et préjugés

Il restera à comprendre comment on pouvait, en juillet 2015 tresser autant de couronnes précoces de lauriers à ce même pré-médicament : “Alzheimer’s drug solanezumab could slow patients’ decline” (BBC). Sur la même BBC John Lechleiter, directeur général de Lilly déclare aujourd’hui : « Les résultats de l’essai solanezumab de EXPEDITION3 ne sont pas ce que nous avions espéré et nous sommes déçus pour les millions de personnes en attente d’un traitement potentiel de la maladie. »

Des millions de personnes peuvent être déçues. Lilly aussi, qui dit avoir a investi depuis un quart de siècle trois milliards de dollars dans la recherche sur la lutte contre les démences plus ou moins précoces.

En France personne n’a encore commenté cet échec. Pour l’heure le pays continue, du fait de la seule volonté politique de Marisol Touraine, ministre de la Santé, à rembourser quatre médicaments qui ont amplement fait la preuve de leur inefficacité et de leur potentielle toxicité. C’est une autre forme, nationale et politique, de déception.

A demain

Une réflexion sur “Le futur médicament contre l’Alzheimer ne sera jamais mis sur le marché (ni remboursé)

  1. Vous vous interrogez sur la couronne précoce de lauriers tressée réccemment pour ce médicament.
    J’ai souvenir que très récément, une annonce pour un médicamnet « révolutionnaire » était faite suite au début d’une phase 1, où il n’était pas préciser que cette phase ne teste que la toxicité éventuelle et non le bénéfice.
    Quand on fait du buzz sur une étude de phase 1, il ne faut s’étonner qu’on le fasse sur une phase 3 avant tout résultat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s