Les deux paniers de Fillon : celui de la Sécurité sociale et celui de la «bobologie élargie»

 

Bonjour

Lieutenant de la première heure du grand vainqueur Bruno Retailleau est un homme qui monte, un homme avec qui il va falloir apprendre à compter. Sénateur de la Vendée, président du groupe Les Républicains au Sénat, président du conseil régional des Pays de la Loire, ancien proche et fidèle de Philippe de Villiers.

Au lendemain d’Austerlitz il était au journal de 12h30 de France Culture. Quelques mots qu’il faudra graver dans le marbre de la solidarité médicale et nationale. Les journalistes de la station invitent le vainqueur à parler de la Sécurité Sociale, ce socle commun né de la Résistance que François Fillon le gaulliste veut, en partie, privatiser…

Caricatures et inepties

« – Non, non, non, c’est une caricature (….) Les débats télévisés n’ont pas permis d’approfondir le sujet. Non. Il ne s’agit pas de privatiser. Il s’agit de redistribuer les cartes entre la Sécurité Sociale et les Complémentaires – et aujourd’hui c’est déjà le cas. L’idée principale c’est qu’il y a deux paniers. Il y aura un panier (à définir) qui sera du seul ressort de la Sécurité Sociale et un autre panier – disons bobologie élargie si j’ose dire (sic) qui pourrait-être justement du ressort des Complémentaires.

« Mais il ne s’agit pas de faire en sorte que ceux qui n’ont pas les moyens de se payer des soins soient laissés sur le bord de la route. Alors là, le projet de François Fillon c’est 100% Sécurité Sociale. On est très, très,  très loin des inepties qu’on a pu entendre sur la privatisation de la Sécurité Sociale. »

Crocodiles complémentaires

Où sont les frontières de la bobologie ? S’agit-il d’une sous-pathologie? Et où sont les possibles élargissements ?  Qu’est-ce qu’un « désordre digestif temporaire », qu’un « embarras gastrique »?  Quels sont, ici, les appétits d’Axa et des autres crocodiles complémentaires qui commencent à lever la paupière ?

Pour Bruno Retailleau il s’agit ici de l’un des points que François Fillon devra bien repréciser, et enrichir. M. Retailleau est vainqueur. Il parle d’or.

A demain

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s