Pacemaker Medtronic®: les suites kafkaïennes de la tragédie funéraire de Bourges

 

Bonjour

Les tragédies ne sont pas faites pour s’éterniser. Celle de Bourges, cité de Jacques Cœur, n’a que trop duré. Nous venons d’en découvrir la trame. La suite ajoute à l’insupportable.

Au départ, donc, le service de cardiologie du CHU de Tours (Indre-et-Loire). Un médecin implante, chez une femme de 81 ans, un stimulateur cardiaque modèle Micra Medtronic®. Il s’agit d’un pacemaker spectaculairement miniaturisé, sans sonde, qui peut être implanté au sein des cavités cardiaque via la veine fémorale. Un dispositif  dont on retrouve la trace officielle le 18 octobre sur le site de la Haute Autorité de Santé.

Manque de respect

Peu de temps après, le 22 novembre, sa patiente décède à son domicile, non loin de Bourges (Cher). Au moment des formalités funéraires la famille signale la présence de cet implant. Medtronic® affirme que son nouveau matériel (à la différence des anciens) est compatible avec l’incinération ou l’inhumation. Or, à Bourges, les différentes autorités affirment le contraire à la famille. Commence alors une somme de difficultés chaotiques, invraisemblable. « Une forme de manque de respect » dit, sobrement, la famille.

Les différentes parties concernées (le fabricant, les pompes funèbres, les services de l’Etat) annoncent tour à tour : l’impossibilité technique (puis légale) du retrait du pacemaker par un chirurgien ; le refus réitéré du procureur de la République de mandater un médecin légiste pour ce cas de mort naturelle reconnue par le SAMU 18 ; l’impossibilité légale de faire ce geste par un thanatopracteur ; le refus de la mairie d’autoriser la fermeture du cercueil et donc tout déplacement permettant éventuellement de faire cette crémation dans un autre crématorium…

Nous avons expliqué, sur le site Slate.fr, les raisons de cet imbroglio tragique 1. Nous sommes aujourd’hui onze jours après la mort.  « Notre mère, notre sœur se trouve toujours face à un trou noir, véritable vide juridique sans solution aucune, explique la famille à qui peut l’entendre.  Son corps doit être conservé sine fine en chambre funéraire puis prochainement en “cellule négative”…. Notre famille, effondrée et meurtrie, se voit ainsi refuser : toutes obsèques, et cérémonie religieuse catholique ; tout adieu digne de la société; tout travail de deuil face à l’inconnu… ».

Jacques Cœur et Jean-Christophe Ruffin

On a vu ce qu’il en est du procureur de la République de Bourges : il « a refusé par deux fois de désigner un médecin légiste pour effectuer l’explantation qui permettrait la crémation ou l’inhumation. Sans aucune explication.  Nathalie Colin, nouvelle préfète du Cher, ne semble pas plus soucieuse d’user de son pouvoir pour trouver une humaine solution. Reste  Pascal Blanc, maire de Bourges depuis deux ans.

Hier, 2 décembre, les services municipaux ont, entre deux portes, donné à la famille un document autorisant le transport du corps du funérarium de  Bourges au crématorium de Bordeaux Mérignac. Là, en dépit des textes réglementaires, la crémation pourrait se faire sans explantation de l’implant. Cinq cents kilomètres au bas mot, en passant par Tours. La mairie serait disposée (pourquoi ?) à prendre en charge les frais du transport.

Les tragédies ne sont pas faites pour s’éterniser. Celle de Bourges, cité de Jacques Cœur et de Jean-Christophe Ruffin, durera encore : faute de place aucune crémation n’est envisageable, à Bordeaux-Mérignac, avant le 12 décembre prochain.

A demain

1 « Le casse-tête tragique du nouveau pacemaker miniature qui interdit d’organiser des obsèques » Slate.fr 1er décembre 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s