Mercato sauvage : les surprenants transferts de médecins roumains dans la Sarthe profonde

 

Bonjour

Cela se passe dans la Sarthe. Hier inconnu du plus grand nombre, ce département va devenir tendance – fief de François Fillon et de Stéphane Le Foll (tous deux nés au Mans), c’est un condensé de la France d’hier et d’aujourd’hui. De la France de toujours – et donc de celle de demain.

La Sarthe est un département mystérieux, empruntant au Massif armoricain, au Bassin parisien et au Val de Loire  où il puise son oxygène et son soleil. Ce sont des forêts domaniales et des usines, des paysans et des ouvriers. On ne rit guère, en Sarthe. Que s’y passe-t-il ?  Une nouvelle fois c’est Le Quotidien du Médecin (Stéphane Long) qui soulève une pépite médico-sociétale :  « Des médecins débauchés dans la Sarthe, le  ‘’mercato médical’’ fait grincer des dents » :

« Cabinet refait à neuf, loyer gratuit, secrétariat, voiture de fonction, logement… Les communes touchées par la désertification médicale ne reculent devant (presque) rien pour attirer les médecins généralistes. Au point, parfois, de se tirer dans les pattes. C’est apparemment ce qui s’est passé dans deux villages de la Sarthe au cours des derniers mois. L’histoire de ce « mercato des médecins », relayée par la presse locale, a attiré l’attention d’un généraliste du cru, qui l’a signalé au ‘’Quotidien’’ ».

Généralistes du cru

Qui dira jamais la richesses des ressources médiatiques inexploitées des généralistes du cru. Tout commence en 2013 lorsque le Dr Lydia Danila, en provenance de Roumanie, s’installe à Mayet. C’est là une commune de 3 200 habitants située à une trentaine de kilomètres du Mans sur la frontière du  Maine angevin ,   à l’ouest de la forêt de Bercé et de l’autoroute A28 (axe Calais – Bayonne).

Trois ans plus tard, trois mois seulement, en juin, la généraliste plie brusquement tous ses bagages et part visser sa plaque à  Laigné-en-Belin (2 400 habitants) – soit à une quinzaine de kilomètres seulement. Sont-ce les avantages de la mairie ? Le Maine libre :

« Laigné-en-Belin a inauguré samedi son cabinet médical refait à neuf. Élus et population se réjouissent de l’installation de deux médecins dont une qui a quitté la maison médicale de Mayet. La concurrence est rude pour installer un médecin.

Pendant cinq ans la commune, sur un territoire particulièrement touché par la désertification médicale, est assurée d’avoir deux médecins : le docteur Andréea Monacu, arrivée de Roumanie quelques jours auparavant avec sa mère et sa fille de six ans ainsi que le docteur Lidia Danila. Cette dernière vient de quitter la maison médicale de Mayet à une quinzaine de kilomètres où elle a exercé durant trois ans. Si sa venue réjouit à Laigné, son départ de Mayet fait grincer des dents. »

Cabinets de recrutement

On peut aussi, dans la Sarthe, lire Ouest-France :

« Samedi matin, cours Emmanuel-Bégland, Nathalie Dupont, maire, a procédé à la réouverture du cabinet médical. ‘’Nous sommes réunis aujourd’hui pour faire découvrir aux habitants le cabinet médical fraîchement réaménagé pour accueillir deux nouveaux médecins’’.

Il s’agit du docteur Andréea Mocanu, qui a été recrutée par un cabinet spécialisé. Elle arrive de Constanta, près de la Mer noire, en Roumanie, et s’installe dans la commune avec sa famille. Elle a fait ses études à l’université de médecine de Iasi, tout comme le docteur Lidia Danila, qui arrive de Mayet. Elle va habiter au Mans avec sa famille.

« ‘’Je rappelle que face à la pénurie de médecins, avec le décès du docteur Pierre et la lenteur de la mise en place d’une organisation des soins dans la communauté de communes, nous avons décidé de faire appel à un cabinet de recrutement, a déclaré Nathalie Dupont. Les deux médecins vont organiser le cabinet qui a été réaménagé par les services techniques de la commune.’’On y trouve désormais deux salles de consultations, une salle d’attente et un bureau d’accueil. Renseignements auprès de la mairie, au tél. 02 43 42 02 46. »

Engagement non respecté

Il faudra, un jour, que les journalistes s’intéressent aux « cabinets de recrutement » qui organisent des transferts médicaux dans l’espace européen. Pour quels coûts ? Pour quels résultats ?

Il y a quelques jours, surprise générale à Laigné-en-Belin :  le Dr Danila. annonce son départ pour le 15 décembre, six mois seulement après son installation. Le Maine Libre :

« Le Dr Danila, arrivée à Laigné-en-Belin début juin comme médecin généraliste dans le cabinet médical, part en décembre. Elle s’était pourtant engagée en échange de conditions d’installation avantageuses, à rester cinq ans à Laigné, commune pour laquelle elle avait quitté Mayet. ‘’Nous vous confirmons le départ du Docteur Lidia Danila au 15 décembre 2016’’, indiquait hier l’Ordre des médecins, ‘’étonné de ce départ, comme nous l’avions été de son départ de Mayet’’ ».

Venue de dans la Haute-Vienne

Joint par Le Quotidien, le médecin n’a pas souhaité s’exprimer. Mais son entourage justifie ce départ précipité par une patientèle insuffisante. Les habitants de Laigné-en-Belin  semblent la bouder – et ses anciens patients de Mayet, ne faisaient plus le déplacement.

Et pour cause : c’est qu’entre-temps, Mayet s’est trouvé un nouveau médecin, une généraliste roumaine… débauchée dans la Haute-Vienne où elle s’était installée peu de temps avant, en juillet 2015. Pourquoi avoir quitté la région aussi vite ? À la presse locale, l’intéressée explique « venir ici [à Mayet] pour la structure de la maison de santé ». Il faut ici lire Le Petit Courrier, L’Echo de la vallée du Loir :

« Les élus d’Aune-et-Loir n’ont pas chômé pour trouver un successeur au docteur Danila, parti subitement pour Laigné-en-Belin en avril 2016. En effet, dans quelques jours, un troisième médecin va faire ses premiers pas à la maison de santé Michel Royer à Mayet (Sarthe). Il s’agit du docteur Ana Maria Murariu, 44 ans.

Elle exerçait depuis le 1er juillet 2015 en Haute-Vienne « dans un petit village », explique Jean-Paul Beaudouin, président de la communauté de communes Aune-et-Loir. Le manque de patients et le fait d’exercer seule son activité ont conduit la praticienne à revoir ses plans et à venir travailler en Sarthe, au sein de la maison de santé mayetaise.

Mari psychothérapeute

‘’On s’en sort bien. J’avais demandé au 2e cabinet de recrutement de nous trouver quelqu’un avant la fin de l’année, c’est chose faite’’ se satisfait Roger Fresneau, en charge du dossier santé à la communauté de communes. ‘’Il faut surtout remercier le docteur d’avoir accepté notre proposition. La population a besoin d’un médecin. On a beaucoup de demandes’’, ajoute le président Beaudouin.

 ‘’J’ai accepté de venir ici pour la structure de la maison de santé. On n’est pas seul. Je ne connais pas la région mais je vais apprendre à la découvrir’résume dans un parfait français, la nouvelle généraliste. Le docteur Marariu exercera au côté de ses consœurs Aurélie Laveau et Catherine De La Flèche à partir du 19 ou du 20 octobre. C’est le secrétariat de la maison de santé qui se chargera de prendre les rendez-vous. Ana Maria Marariu et son mari, psychothérapeute de formation, seront logés dans la commune. »

Ces cas de « débauchages sauvages » ne sont pas isolés. Au mois de juin dernier,  Le Quotidien  évoquait un cas similaire, dans le Tarn. Et la lecture assidue des titres de la presse régionale montre que ces cas ne sont pas isolés. Accuser ces « médecins mercenaires », qui n’hésitent pas à délaisser leur patientèle pour bénéficier de quelques avantages ? Le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF, y voit plutôt une conséquence de la politique des maires. « Je ne veux pas faire leur procès, dit-il au Quotidien. Mais il faut qu’ils arrêtent de penser que c’est en offrant aux médecins une prime et des locaux luxueux qu’ils les garderont.  Si vous n’offrez pas des conditions qui correspondent aux attentes des médecins d’aujourd’hui, ils ne resteront pasTravail en groupe, horaires compatibles avec une vie de famille, choix de participer ou non à la permanence des soins… Les généralistes ne veulent plus être corvéables à merci. »

 À Laigné-en-Belin (8 mn du circuit du Mans) les habitants ont visiblement appris à vivre avec un seul médecin. La généraliste roumaine va donc quitter la région. « Elle a reçu plusieurs offres », assure son entourage au  Quotidien. On ne sait pas dans quelle division.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s