Michel Polnareff : syndrome infectieux compliqué d’une embolie pulmonaire bilatérale

 

Bonjour

Il pourrait être dans l’un des fleurons de l’AP-HP mais il est, depuis le 3 décembre, à l’American Hospital of Paris. Selon un certificat de cet établissement  il a été hospitalisé « dans le cadre d’un syndrome infectieux traité depuis une semaine ». « Les examens pratiqués lors de son hospitalisation ont révélé une embolie pulmonaire bilatérale qui engage son pronostic vital », précise ce certificat rendu public ce 5 décembre par l’entourage de la star.

« Les nouvelles sont encourageantes dans la mesure où le diagnostic a été effectué. Il a une embolie pulmonaire bilatérale, c’est évidemment assez étendu. Son infection respiratoire avait été traitée il y a un peu plus d’une semaine et son état s’aggravait », a confié le Dr Philippe Siou à RTL. Selon ce médecin généraliste consultant à l’ « Américain », le chanteur ne se trouverait plus entre la vie et la mort : « Grâce à Dieu, il ne l’est plus, mais s’il n’avait pas été diagnostiqué, s’il n’avait pas été traité, effectivement, les choses auraient pu tourner mal. C’est quand même une cause très classique de mort subite ».

Selon lui Michel Polnareff, 72 ans, est « conscient » et « parle ». « Il ne s’attendait pas à ça, il ne se sentait pas bien, mais il ne s’attendait pas à quelque chose de grave. Il est actuellement sous traitement et on peut considérer que, dans les jours qui viennent, il sera tout à fait sorti d’affaire », ajoute le médecin.

Total épuisement

Le célèbre chanteur a enchaîné près de soixante-dix  concerts depuis le printemps. Il aurait été victime en début de semaine d’une « sinusite » qui s’est transformée en « bronchite » (selon Fabien Lecoeuvre, son attaché de presse). Placé sous antibiotiques, il avait toutefois assuré trois concerts consécutifs, à Toulouse, Pau et Bordeaux, mais avait dû renoncer à la salle Pleyel à Paris, vendredi, puis au Zénith de Nantes, samedi.

Dans une vidéo publiée sur son compte Facebook la veille de son hospitalisation, il avait expliqué être « dans un état d’épuisement total ». « Il a subi des infiltrations pour pouvoir tenir la scène à Toulouse, Pau et Bordeaux. Vendredi matin, il a été pris d’importants vertiges et de chute de tension », avait précisé à l’Agence France-Presse son attaché de presse. Samedi matin au réveil, il toussait beaucoup, il avait du mal à respirer et il avait une forte hausse de tension. On l’a conduit à l’hôpital à 14 heures.»

Son attaché de presse ajoute que la situation est inquiétante, que l’embolie pulmonaire bilatérale « touche les deux poumons, qu’il « a des caillots de sang », que le « pronostic vital est engagé ».

Toux très métallique

Et encore: « Il est conscient, mais sous une tente à oxygène, sous traitement. Il est placé, bien sûr, sous étroite observation médicale et reste souvent dans un état de somnolence, en raison des médicaments.  Il est très inquiet, je le vois dans ses yeux… Je le tranquillise en lui disant qu’on est en 2016 et que la médecine est aujourd’hui très performante. Personnellement, je reste confiant, mais j’attends surtout les avis des médecins. Il faut voir comment son état de santé évolue dans les jours à venir. (…)

« Voilà une dizaine de jours qu’il traîne une espèce de crève, un mélange de sinusite et de bronchite, avec une toux très métallique (…)  Le docteur Jean Abitbol, qui est l’ORL de grandes stars comme Céline Dion 1 lui avait donné un traitement par piqûres intramusculaires pour soigner cette infection et qu’il puisse monter sur scène. Mais son état était plus grave qu’on ne le supposait.  Et on s’en est aperçu seulement à l’hôpital. »

A demain

1 Abitbol J. « Le pouvoir de la voix » Editions Allary Paris 2016

Une réflexion sur “Michel Polnareff : syndrome infectieux compliqué d’une embolie pulmonaire bilatérale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s