Des hôpitaux publics surtaxent les communications téléphoniques. Injustice et absurdité

 

Bonjour

C’est une perle véritable, glanée hier dans Le Parisien (Daniel Rosenweg) : « A l’hôpital, le coup de fil fait mal au portefeuille ». Traduire : des hôpitaux publics (mais aussi les caisses de sécurité sociale) surtaxent les communications téléphoniques (celles de leurs usagers). Des patients et des familles s’en offusquent. Un quotidien généraliste raconte. C’est du bon journalisme.

Il y avait eu une alerte en 2010 – et on avait pu croire à un retour à l’équité. Puis l’injustice est réapparue. Pourquoi ?  « Souvent pour compenser l’extrême rigueur budgétaire imposée par leur tutelle » indique Le Parisien. En est-on si certain ? Car ici l’injustice le dispute à l’absurdité. A quoi songent les directeurs des hôpitaux ? Où sont-ils formés ?

Sociétés privées

 « Au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Strasbourg (Bas-Rhin), les communications téléphoniques sont surtaxées à hauteur de 0,15 euro la minute. Aux Hospices civils de Lyon (HCL) qui comptent quatorze  établissements la facturation des appels, à raison de 0,15 € la minute, a été instaurée en 2012. ‘’C’est un choix technique de simplification avec un numéro d’appel unique, explique Bruno Cazabat, directeur des affaires techniques aux HCL. Cela nous permet d’assurer un accueil téléphonique 24 heures sur 24, qui nécessite vingt personnes à l’année. Cela évite aussi les appels superflus dans les unités de soins.’’. »

Et M. Cazabat d’ajouter : « Pourtant on ne fait pas fortune: on ne perçoit que 25 % de la surtaxe, soit autour de 3 000 € par mois, le reste va aux opérateurs. » Ainsi, outre la dimension inégalitaire du système (ni l’Assistance Publique de Paris, ni celle de Marseille ne surtaxent), l’argent récolté va in fine dans d’autres escarcelles que les hospitalières… On croit rêver. Et pourrait aussi enquêter sur les conditions de location des appareils de télévision, sur l’obtention de la WiFi, sur tout ce qui permet, par moment, de s’évader.

« Beaucoup d’établissements délèguent à des sociétés privées (telles que Locatel, Relais H…) la gestion des télécommunications des patients. C’est le cas par exemple du Centre hospitalier Sud francilien, à Corbeil (Essonne), de celui de Vannes (Morbihan)… Ainsi, à l’hôpital d’Argenteuil (Val-d’Oise), pour appeler de sa chambre, il faut créditer un compte où l’heure d’appel est facturée… 10 € ! »

Prise d’otage

On peut le dire autrement : en surtaxant les patients et leurs proches, l’établissement contribue surtout à enrichir ses sous-traitants. Un esprit ombrageux pourrait aller soupçonner un possible conflit d’intérêts.  Le Parisien rapporte que les familles concernées dénoncent une « prise d’otage » : c’est que car l’usage des téléphones mobiles dans les chambres est encore souvent proscrit. Pourquoi ? Et pourquoi les tarifs appliqués  ne sont-ils  généralement pas indiqués, ni sur les sites des hôpitaux, ni dans les livrets d’accueil proposés en téléchargement ?

« L’hôpital n’est pas le seul dans le secteur social à surtaxer les appels. Ainsi, les caisses d’allocations familiales et de l’Assurance maladie ont actuellement un numéro d’appel commençant par 0.81, où la minute est taxée 0,15 €… » dénonce encore Le Parisien. Une lectrice du quotidien témoigne : « les patients sont des vaches à lait ». Et le lait ne va pas où l’on croit qui file du public vers les étables privées.

N’avant pas, en dépit des augures, été nommée Première ministre, il reste cinq mois à Marisol Touraine pour en finir avec cette inégalité doublée d’une absurdité comptable. Rétablir la justice dans les communications des malades hospitalisés c’est, aussi, faire de la bonne politique.

A demain

Une réflexion sur “Des hôpitaux publics surtaxent les communications téléphoniques. Injustice et absurdité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s