«Responsable mais pas coupable» (1991) – «Coupable mais dispensée de peine» (2016)

 

Bonjour

Un quart de siècle. Nous étions le 4 novembre 1991 sur TF1. Dans les tornades naissantes des affaires du sang contaminé :

« Je me sens profondément responsable; pour autant, je ne me sens pas coupable, parce que vraiment, à l’époque, on a pris des décisions dans un certain contexte, qui étaient pour nous des décisions qui nous paraissaient justes. ».

Ainsi parlait  Georgina Dufoix. Elle évoquait l’année 1985, quand elle était ministre des Affaires sociales et de la Solidarité nationale du gouvernement Fabius et que se tramaient des affaires sont personne ne mesurait la portée. La longue phrase de Georgina Dufoix fut vite résumée : « responsable mais pas coupable ». La formule fit florès, donna lieu à bien des exégèses. Laurent Fabius et Georgina Dufoix furent relaxés le 9 mars 1999 par la Cour de Justice de la République, l’accusation d’homicide involontaire n’étant pas retenue à leur encontre.

Nous sommes le 19 décembre 2016. Christine Lagarde, 60 ans, ancienne ministre de l’Economie et des Finances (de François Fillon) vient d’être condamnée pour « négligence » dans l’un des chapitres politiques de l’affaire (incompréhensible) dite « du contentieux entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais ». Condamnée pour « négligence » mais dispensée de peine. Avec un petit cadeau sur le gâteau : non-inscription au casier judiciaire. Ainsi ont décidé les juges de la Cour de Justice de la République (six députés, six sénateurs et trois magistrats de la Cour de cassation).

Haines et incrédulités

Un jugement radicalement inaudible. Un non-jugement à mi-chemin de la culpabilité et de l’innocence. On gardera en mémoire que c’est  devant une chaise vide que la présidente de la Cour, Martine Ract-Madoux, a prononcé l’arrêt qui déclarait « coupable » Christine Lagarde. Cette dernière s’était envolée l’avant-veille pour Washington où se trouve le siège du FMI, institution qu’elle dirige ce qui fait d’elle, dit-on, l’une des femmes les plus puissantes de notre planète.

De fait, les juges ont tenu compte de la « réputation nationale et internationale » de la prévenue. Comment comprendre ?

« L’avalanche de commentaires, au mieux déconcertés et incrédules, au pis haineux, suscités par les débats de ce procès, est instructive même s’ils ne sont pas représentatifs d’une majorité du pays, écrit notre consœur Pascale Robert-Diard dans Le Monde de ce soir. Quel que soit le sens de l’arrêt, condamnation ou relaxe, le procès était en effet dès le départ voué à l’incompréhension, voire à la suspicion ». On peut ci faire un parallèle avec le procès de 1999.

Jean de la Fontaine

« Etrange jugement en vérité… Christine Lagarde s’est bien rendue coupable de négligence mais elle n’encourra aucune sanction. On se gardera ici de jouer les Savonarole ou de vouloir la mort du pécheur, écrira Laurent Joffrin, dans le Libé de demain. Mais qu’en retiendra l’opinion ? Une impression de demi-mesure et donc de demi-justice. (…) Dès lors, le justiciable ordinaire, avec lequel on prend souvent moins de gants, en tirera l’idée que le quidam, ne disposant pas d’une «réputation internationale», selon les termes du jugement, ne pourra bénéficier d’une semblable indulgence. »

Dès lors c’est (comme souvent) François Bayrou, 65 ans, ancien ministre le l’Education nationale d’Edouard Balladur, qui tire les marrons moraux du feu. Il cite Jean de La Fontaine (1621-1695) : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir».

C’est, on le sait, la morale d’une fable terrible intitulée « Les Animaux malades de la peste ». Cinq siècles plus tard, combien de blancs, combien de noirs ? Combien d’ânes pelés pour un seul superbe Lion ?

A demain

 

Une réflexion sur “«Responsable mais pas coupable» (1991) – «Coupable mais dispensée de peine» (2016)

  1. vous oubliez une chose ! Edmond Hervé a été condamné et reconnu coupable mais dispensé de peine ( il avait subit le lynchage médiatique à cette époque ) .De plus malgré sa culpabilté et sa responsabilté dans l’hécatombe , ce monsieur a été réélu à la mairie de Rennes ,. Affligeant non ! .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s