Electricité : les compteurs Linky® déclencheront-ils une polémique sanitaire ?

 

Bonjour

Survolté, Le Canard Enchaîné revient aujourd’hui sur les nouveaux compteurs électriques Linky®. Et il se gausse de l’avis rassurant que vient d’émettre, sur le sujet, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail 1. Cette Anses vient d’expliquer, expertises savantes à l’appui, que nous n’avions pas à nous affoler : « Compteurs communicants : des risques sanitaires peu probables » :

« Les compteurs Linky®, que ce soit en champ électrique ou magnétique, sont à l’origine d’une exposition comparable à celle d’autres équipements électriques déjà utilisés dans les foyers depuis de nombreuses années (télévision, chargeur d’ordinateur portable, table de cuisson à induction…). L’exposition à proximité d’un compteur de gaz ou d’eau est très faible, compte tenu de la faible puissance d’émission et du nombre réduit de communications (moins d’une seconde 2 à 6 fois par jour). L’exposition due aux compteurs est par exemple bien plus faible que celle due à un téléphone mobile GSM. »

 Pour sa part Le Canard Enchaîné relève que « le courant passe mal ». Il évoque les « 306 » maires qui « font de la résistance » et refuse ces installations – dont ceux de Caen et d’Aix-en-Provence. Idem, en Dordogne, à Montpeyroux (460 habitants) et à Montferrand-du-Périgord (160 âmes) où l’affaire est devant la justice administrative. A Pamiers, à Niort, à Chartres-de-Bretagne certains se barricade  contre les installateurs de compteurs communicants. Cette résistance fait parfois l’objet d’entrefilets dans la presse locale.

Passage de courant

Le « courant passe mal » : on rapporte encore des plaques de cuisson en survoltage, des boxes Internet qui vacillent, des lampes tactiles comme prises de folie… Le Canard ne rapporte pas (encore) les premiers cas d’hyper-électro-sensibilité et les premiers certificats médicaux contre-indiquant la pose d’un compteur communicant au domicile du patient. Cela ne saurait tarder. Que dira alors, s’il est saisi, l’Ordre des médecins ?

L’affaire Linky® ne fait (peut-être) que commencer. Deux millions des ces compteurs sont déjà installé en France. Il y en aura trente-cinq millions en 2021. Un dossier à cinq milliard d’euros. EDF saura-t-elle communiquer ?

A demain

1 « Officiel : les compteurs électriques Linky® ne sont pas dangereux. Faut-il en avoir peur ? » Journalisme et santé publique du 15 décembre 2016. Lire aussi « Une bonne nouvelle pour Linky, votre futur compteur électrique ‘’communicant’’» Slate.fr, 15 décembre 2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s