Marisol Touraine : « Nous avons besoin de connaître aujourd’hui le génome de chacun »

Bonjour

Un communiqué de presse suit l’autre. Après la grippe, la génomique. On savait la ministre socialiste quelque peu portée au scientisme. L’espoir d’une thérapeutique avant même le diagnostic. C’est confirmé. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, lance officiellement un appel à projets national amorçant le financement des deux premières plateformes génomiques à visée diagnostique et de suivi thérapeutique. A la clef : douze plateformes attendues dans les cinq ans.

Médecine personnalisée

«Ces équipements d’excellence illustrent le soutien constant du gouvernement vis-à-vis de l’innovation médicale, en l’occurrence du séquençage à très haut débit du génome humain, qui fonde notamment la médecine dite ‘’personnalisée’’ ».

« Conçu en lien avec AVIESAN, pilote du plan « Médecine France génomique 2025 », cet appel à projets s’adresse aux établissements de santé et aux industriels, dès lors que les candidats présentent une organisation pilote ouvrant le séquençage à très haut débit à un grand nombre de patients. La structuration des plateformes et leur insertion dans le parcours de santé feront l’objet d’une évaluation en matière de bénéfice clinique apporté aux patients et d’efficience pour l’offre de soins. »

Capital humain

Les dossiers déposés seront expertisés et sélectionnés par un comité scientifique international, dont les conclusions sont attendues d’ici juin 2017. Comment juger ? Et puis Marisol Touraine a ce mot :

« Grâce au plan Médecine France génomique 2025, la France s’engage fortement dans la révolution de la médecine personnalisée. Demain, pour soigner de manière adaptée au capital humain de chacun, nous avons besoin de connaître aujourd’hui le génome de chaque individu. »

Qui est donc ce nous dont use la ministre ? Quel est donc ce capital humain qui serait, demain, mieux soigné ? Et qui nous expliquera ce qu’il en sera de cette révolution dans laquelle s’engage cette France génomique ? En quoi nous rapproche-t-elle, ou pas, du transhumanisme ? De quoi parle, ici, la ministre de la Santé à une France bien grippée ? Et quelles seront, sur le sujet, les intentions de MM Fillon, Macron et Mélenchon ?

A demain

Une réflexion sur “Marisol Touraine : « Nous avons besoin de connaître aujourd’hui le génome de chacun »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s