«Vitamine D – nouveau-né décédé»: Le Figaro continue d’attaquer l’Agence du médicament

Bonjour

Vingt-quatre heures ont passé mais Le Figaro (Anne Jouan) ne se lasse pas. Après avoir révélé le décès d’un nouveau-né et dénoncé ce qui peut apparaître comme des atermoiements de l’Agence du médicament le quotidien poursuit son attaque :

« Les autorités sanitaires vont-elles enfin prendre les mesures qui s’imposent après la mort d’un nourrisson de dix jours suite à la prise d’Uvestérol, un produit de supplémentation en vitamine D très prescrit en France?

Le 21 décembre dernier, un enfant est mort à son domicile d’un arrêt cardio-respiratoire avant d’être transporté à l’hôpital sud-francilien de Corbeil-Essonnes. Les parents ont refusé que soit pratiquée une autopsie.

 « Lundi 2 janvier en fin de journée, aussitôt après la publication de cette information sur le site Internet du Figaro, l’agence du médicament (ANSM) a décidé d’organiser une réunion de crise le mardi après-midi. Selon nos informations, l’ANSM envisageait deux mesures. L’Uvestérol serait réservé aux prescriptions hospitalières pour les prématurés, et les autres enfants seraient supplémentés en vitamine D avec un autre produit (Zyma D, Sterogyl…). »

Transparence et réactivité

 Infiltré dans la place le quotidien du boulevard Haussmann explique de mardi 3 janvier, lors de la réunion de crise, le directeur général de l’ANSM, Dominique Martin, « semblait davantage préoccupé par l’urgence de savoir d’où venait la fuite dans la presse que par la question de suspendre ou non le produit suspecté ». « Comme à chaque fois, une chasse aux sorcières est lancée pour trouver le pécheur. Et l’ANSM fait l’économie d’une question récurrente : quels sont ses dysfonctionnements et comment y remédier ? »

Sur le fond le quotidien reformule une question récurrente : celle du rôle et de l’efficacité de cette Agence perturbé par une série d’affaires. Est-elle encore capable de gérer la au mieux sécurité sanitaire médicamenteuses des Français ? « Le ton monte au conseil d’administration et en interne, isolant encore plus Dominique Martin, désormais à la tête d’un navire en pleine tempête » assure le quotidien.

Pour finir Le Figaro observe que le médecin et député (PS, Haute-Garonne) Gérard Bapt, membre du conseil d’administration de l’ANSM, a pris ses distances avec cette dernière en se déclarant «sidéré par le manque de réactivité et de transparence». Pour l’heure Marisol Touraine, tutelle ministérielle, observe vis-à-vis de la presse un silence qui, chez elle, est assez inhabituel.

A demain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s