Cannabis : Marseille et ses quartiers gangrenés réclament à Paris une «légalisation contrôlée»

 

Bonjour

Qu’en aurait dit Gaston Deferre ? On attend une réponse de MM. Mélenchon, Fillon et Macron. C’est une tribune originale publiée ce 8 janvier par le Journal du Dimanche : « Cannabis : 150 personnalités marseillaises demandent la « légalisation contrôlée » ». Première personnalité : Patrick Mennucci, député socialiste et membre du parti depuis 1969.

Que nous disent les signataires, parmi lesquels plusieurs médecins, soignants et le Dr Béatrice Stambul, présidente d’honneur de l’Association Française de Réduction des Risques? Que la prohibition du cannabis est directement responsable, à Marseille, de réseaux, de trafics très organisés, qui brassent des sommes considérables et gangrènent de nombreux quartiers. Les règlements de comptes (2014 : 15 faits, 10 décès, 2015 : 13 faits, 14 décès, 2016 : 34 décès) sont très majoritairement liés au trafic de cannabis. 20% de l’activité policière concerne le trafic de cannabis (9.095 procédures pour infraction à la législation sur les stupéfiants en 2015, à 90% pour le cannabis, contre 6.808 en 2012, soit une augmentation de 25%). Et encore :

Caisses de l’Etat

« Nous, Marseillais, conscients du désastre que cause le trafic dans notre ville, appelons aujourd’hui à une légalisation contrôlée de la production, de la vente et de la consommation, telle qu’elle existe déjà dans plusieurs pays, comme la solution raisonnée que nous devons choisir.

« La fin de la prohibition aurait de nombreux effets positifs : la fin des réseaux mafieux qui prospèrent sur l’interdit, et qui tuent ; les économies substantielles qui bénéficieront à notre économie ; une taxation légitime sur la vente qui ferait rentrer de l’argent dans les caisses de l’État ; la réorientation de l’activité de la police et de la justice vers d’autres actions de sécurité ; l’amélioration de la santé des jeunes consommateurs parfois piégés dans un usage nocif ou une dépendance, et une vraie politique de prévention qui serait connexe à la légalisation ; la sortie de l’exclusion et une amélioration de la citoyenneté des personnes qui consomment et que la criminalisation de leur comportement rejette dans l’illégalité ; une organisation nouvelle de la production qui créera des emplois dans l’agriculture. »

French Connection

La nouveauté est moins dans l’expression des arguments généraux en faveur de la légalisation que dans le fait que cette tribune soit marseillaise. Et ce près d’un demi-siècle après le démantèlement de la French Connection.

« Il est temps d’agir, concluent les auteurs de la tribune (qui ne disent rien sur les raisons qui font que l’on consomme tant dans leur ville).  Marseille souffre des dommages causés par la prohibition du cannabis. Nous voulons porter le changement et appeler à une politique plus efficace et plus humaine. C’est pourquoi nous lançons de Marseille cet appel à la France, pour que, dans la période électorale qui arrive, le débat sur la légalisation du cannabis soit ouvert. »

L’histoire montre qu’il faut toujours écouter Marseille quand Marseille en appelle à la France.

A demain

3 réflexions sur “Cannabis : Marseille et ses quartiers gangrenés réclament à Paris une «légalisation contrôlée»

  1. Et là TOUTES les études scientifiques sérieuses le confirment : le cannabis est dangereux pour l’individu comme pour la société dans laquelle il vit ! Et ces dangers sont pour la plupart largement sous-estimés, voire ignorés par la plupart des gens, qui sont abreuvés sans cesse par une propagande qui est loin d’être innocente !
    Pour parler des dangers de la consommation de cannabis il y a :
    • Les conséquences physiques,
    • Les conséquences psychiques et
    • Les conséquences génétiques c’est à dire qui vont altérer les générations futures.
    Tout cela est su, documenté et ne peut être remis en cause : les conclusions des études ne sont pas de vagues conditionnels mais des certitudes.
    Toutes les expériences de légalisation/dépénalisation qui ont été tentées à travers le monde se sont soldées par un échec cuisant et n’ont jamais fait diminuer la consommation. Comment pourrait-on imaginer qu’il en serait autrement en France ? Comment peut-on raisonnablement ignorer les multiples tentatives en ce sens, en particulier pour les états des USA qui ont légalisé récemment ?
    Je ne parle pas ici des « fanfaronnades largement relayées par les médias concernant « le pognon qu’ils gagnent » mais de statistiques réelles concernant l’évolution de la consommation depuis la légalisation : les résultats sont sans appel ! Voir le rapport officiel de l’HIDTA du 1er septembre 2016 sur les conséquences de la légalisation au colorado…

    • Votre commentaire ressemble à une vaste blague…
      Je vous cite : « Toutes les expériences de légalisation/dépénalisation qui ont été tentées à travers le monde se sont soldées par un échec cuisant et n’ont jamais fait diminuer la consommation. »
      Etes-vous le personnage qui a inspiré le Gérard de Coluche?
      Cela y ressemble bien.
      Que la légalisation ne fasse pas baisser la consommation est un fait, mais elle ne l’a fait pas augmenter.
      Vous préférez 1600000 consommateurs réguliers qui engraissent les trafiquants, qui avec leurs bénéfice peuvent acheter des armes, se lancer dans la traite des femmes… ou 1600000 consommateurs qui comblent le déficit de la sécu (car leurs pathologie, légalisation ou pas, sont prise en charge…)?
      Vous préférez mettre 10% du budget de la Police et de la gendarmerie nationale pour mener une guerre perdue d’avance et qui ne sert à rien (en quoi le fait que je fume en privé le soir vous dérange???, en quoi cela est-il dangereux pour la société??? ça vous fait bander de savoir que je peux me retrouver au poste pour avoir acheté mes 10g pour le mois???)?
      C’est vrai que la prohibition de l’Alcool aux USA a été une vrai réussite.
      Bon allez, un peu de sérieux, même le conseil de l’ONU préconise une légalisation et pointe l’échec cuisant de la prohibition!
      Et légal ou pas, quoi qu’il arrive, si j’ai envie de m’en coller un gros, et ben je vais me le coller!
      Et vous vous présentez au nom d’infoDrogue !
      Non mais sérieux, c’est plutôt désInfoDrogue votre truc !
      Je fume tout les jours, j’ai un bon taf, deux enfants et je vis très bien ma consommation du soir qui n’influe en rien sur ma vie de famille ni sur ma vie professionnelle (je ne suis pas un planqué d’une asso inutile et qui coute une fortune!) !
      Il serait bon de mettre des gens de moins de 50 ans qui ont fumé au moins une fois dans leur vie pour informer sur la drogue !
      Pas des gens qui défendent Al Capone (car ça a été le seul profiteur de la prohibition aux USA !!!) !

  2. laisse tomber, la personne qui s’exprime sous le pseudo infodrogue est le représentant d’une secte tristement célèbre , l’eglise de scientologie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s