Les prescriptions françaises d’antibiotiques redeviennent progressivement automatiques

Bonjour

C’est une mauvaise nouvelle. Et, comme souvent, elle émane de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Que nous dit l’ANSM ? Que (comme pour le tabac) la prescription-consommation des antibiotiques est repartie à la hausse et que la France reste parmi les pays européens où cette consommation est la plus élevée. Tous les chiffres disponibles sont ici. Ecoutons l’ANSM :

« Ce niveau élevé est très préoccupant car une utilisation non maîtrisée des antibiotiques est responsable du développement des résistances bactériennes. De surcroît, l’éventail des solutions de recours que constituent les antibiotiques dits « de réserve » s’appauvrit en raison de la diminution du nombre de substances antibiotiques disponibles et d’une innovation thérapeutique trop modeste. »

Prescriptions de ville…

On se souvient qu’au début des années 2000 le développement des résistances bactériennes avait conduit la France (comme beaucoup d’autres pays) à mettre en œuvre des actions favorisant un moindre et un meilleur usage des antibiotiques – et ce afin d’en préserver l’efficacité. On trouvera ici de pragmatiques recommandations. Ces actions avaient conduit à faire diminuer la prescription-consommation d’antibiotiques, tant en ville qu’à l’hôpital. Mais cette baisse n’a cependant pas été continue. Depuis plusieurs années, l’ANSM observe une tendance à la reprise, que les résultats 2015 confirment.

C’est à l’évidence la prescription-consommation d’antibiotiques en ville qui pose problème –  93 % de la consommation totale.  Elle se caractérise notamment par un usage important des pénicillines ainsi que par de l’association amoxicilline-acide clavulanique, qui est particulièrement génératrice de résistances  À l’hôpital (7 % de la consommation totale) la consommation a peu évolué au cours de ces dernières années ; l’inquiétude tient notamment à la progression de l’usage des carbapénèmes.

… inutiles ou trop longues

En ville, la France se situe en 2015 au 4ème rang et son niveau de consommation reste très supérieur à la moyenne européenne.

Ecoutons encore l’ANSM :

« L’objectif poursuivi ne doit pas seulement être quantitatif et aboutir à ce que la consommation française rejoigne la moyenne européenne. Une évolution qualitative de la consommation doit également être recherchée. Les prescriptions inadaptées, inutiles ou trop longues doivent être évitées. Le bon usage demeure ainsi plus que jamais une priorité. »

Qui est responsable quand un objectif essentiel de santé publique n’est pas atteint ?

A demain

 

5 réflexions sur “Les prescriptions françaises d’antibiotiques redeviennent progressivement automatiques

  1. On est dans le domaine du reflexe pavlovien, du biais de confirmation et mémorisation.

    MOi pauvre chasseur avoir une infection virale
    Dr Méchant me dit virus, guerir tout seul, pas antibiotique pas beau.
    10 jours après moi toujours tousser
    Voir dr Méchant lui dire toi pas faire papoose, toi laver nez au sérum.
    10 jours après moi tousser très fort , côtes presque péter.
    Dr Méchant dire « toux post virale »
    Moi dire « moi cracher jaune »
    Dr Méchant dire « crachat jaune » (pas Crachat Jaune grand chef des sioux) moi besoin antibiotiques de sorcier blanc.
    Dr Méchant dire crachat jaune pas besoin antibiotique , grand mannitou ANSM et SPLF dire crachat jaune bronchite pas besoin antibiotique
    Moi tousser toujours voir Dr Gentil
    Dr Gentil dire « houlalalala » toi cracher jaune moi donner antibiotique
    4 jours après moi aller mieux.
    C’est pas une preuve scientifique ça ?

    La toux guérit spontanément au prix de quelques semaines parfois de toux post virale et le dernier médecin qui passe a raison , si sa prescription (huile de coléoptère en inhalation, fumigation de DDT, antibiotique), coincide avec la guérison spontanée.

    C’est ce genre de science qui construit la persuasion de ce que les antibiotiques sont nécessaires. Niveau de science spéléologique, les grands fonds. Mais on ne peut rien contre ça c’est hélas humain.
    Continuons à Donquixoter !

  2. D’accord avec Dupagne, mais ce n’est pas une raison pour (se lacher) et prescrire des antibiotiques (avec comme tout médicament) des effets secondaires pour des viroses ou des infections bactérienne ne les nécessitant pas.
    L’usage massif des ATC en elevage est une hérésie criminelle à long terme. Comme dirait le Maître de céans: que pense l’ordre des Vétérinaires ?
    https://fr.wiktionary.org/wiki/ma%C3%AEtre_de_c%C3%A9ans
    https://www.veterinaire.fr/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s