Le gouvernement interdit les «fontaines à soda» Désormais, pour boire sucré, il faut payer

 

Bonjour

Un course déshydratante : il aura fallu près de deux ans entre la première annonce officielle  de Marisol Touraine 1 et l’arrêté correspondant (Journal Officiel du 26 janvier) 2. A compter de ce 27 janvier 2017 on ne pourra plus abreuver sucré. Cet arrêté, signé conjointement par les ministres de la Santé, de l’Agriculture et de la Consommation, fixe la liste des catégories de boissons touchées par cette interdiction :

« les boissons gazeuses et non gazeuses aromatisées, des concentrés comme les sirops de fruits, les boissons à base d’eau, de lait, de céréales, de légumes ou de fruits y compris les boissons pour sportifs ou les boissons énergisantes, les nectars de fruits, les nectars de légumes et produits similaires, dès lors que ces boissons contiennent des sucres ajoutés ou des édulcorants de synthèse ».

Publics concernés :

« les professionnels de la restauration commerciale et de la restauration collective et sociale, les professionnels de l’hôtellerie et des clubs de vacances ainsi que les gérants de tous autres lieux de restauration ouverts au public, les établissements destinés à l’accueil, à la formation et à l’hébergement des mineurs, le public fréquentant ces établissements et lieux de restauration, en particulier les mineurs. »

Désormais la mise à disposition, en accès libre, sous forme d’offre à volonté gratuite ou pour un prix forfaitaire, y est interdite.  Cet arrêté est pris pour l’application de l’article 16 de la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé créant un article L. 3232-9 dans le code de la santé publique.

Pour boire sucré il faudra, désormais, payer. On sait, par ailleurs, qu’il existe des addictions sucrées.

A demain

1 « Addiction au sucre : contre l’obésité le gouvernement interdira les «fontaines de soda » Journalisme et santé publique, 23 mai 2015

2 « Arrêté du 18 janvier 2017 relatif à l’interdiction de la mise à disposition de boissons à volonté, gratuites ou pour un prix forfaitaire, avec ajout de sucres ou d’édulcorants de synthèse » 

Une réflexion sur “Le gouvernement interdit les «fontaines à soda» Désormais, pour boire sucré, il faut payer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s